Le Terrible en surface dans le goulet de Brest
Le Terrible en surface dans le goulet de Brest - W. Meinhart
Le Terrible en surface dans le goulet de Brest - W. Meinhart
Le Terrible en surface dans le goulet de Brest - W. Meinhart
Publicité

Comment une telle expérience de confinement aussi radicale est-elle possible ? Comment vit-on dans un sous-marin nucléaire lanceur d’engins ? Et en quoi la vie au fond des mers se compare-t-elle à la vie dans l’espace ? Et surtout, par quoi en diffère-t-elle ?

La recette tient en quelques lignes : 

« Prenez cent onze hommes en pleine jeunesse. Enfermez-les dans un tube métallique de 138 mètres de long et 12 mètres de diamètre. Privez-les de grand air, de soleil, de femmes, de famille, de copains, de parties de foot, d’internet, de journaux, de nouvelles du monde. Entassez la majorité d’entre eux dans de mini-dortoirs à quatre ou six, faites-leur prendre, matin, midi et soir, tous leurs repas au même endroit. Ne les laissez dormir que par tranche de quatre à six heures, à un rythme sans régularité. Limitez à quatre minutes la durée de leur douche quotidienne. Imposez-leur un uniforme. Laissez mijoter soixante-dix jours, puis, ce temps écoulé et pas avant, dévissez le couvercle du sas… »

Publicité

Questions : Comment une telle expérience de confinement aussi radicale est-elle possible ? Comment vit-on dans un sous-marin nucléaire lanceur d’engins ? Et en quoi la vie au fond des mers se compare-t-elle à la vie dans l’espace ? Et surtout, par quoi en diffère-t-elle ?

Pour répondre à ces vastes questions, deux invités prestigieux : l’un, François Dupont, qui fut Commandant de sous-marins nucléaires, a sillonné les grandes profondeurs des océans, c’est-à-dire des altitudes très négatives ; l’autre, Jean-Pierre Haigneré, astronaute, a au contraire fréquenté l’espace en des altitudes très positives. 

(Une rediffusion du 12 octobre 2019)

Mir en orbite autour de la Terre vue depuis la navette spatiale Atlantis en janvier 1997.
Mir en orbite autour de la Terre vue depuis la navette spatiale Atlantis en janvier 1997.
- NASA/Crew of STS-81

L'équipe

Etienne Klein
Etienne Klein
Etienne Klein
Production
Thierry Beauchamp
Collaboration
Delphine Lemer
Réalisation