France Culture
France Culture
Publicité

Quels sont les corps que l’on doit montrer ? Et comment convient-il de les représenter ? Les réponses à ces questions ont évolué au cours des âges, et ont eu, par ricochet causal, une influence sur la façon d’étudier scientifiquement le corps, donc sur la pratique médicale.

Au fond de cette affaire, il y a comme un paradoxe : le corps est ce qui nous est le plus accessible (il est en tout cas plus accessible que n’importe quel atome), on peut le voir, le toucher, le sentir, mais on ne peut pas l’aborder frontalement. D’une part parce qu’il est investi affectivement . D’autre part parce qu’il ne se laisse pas facilement objectiver : notre culture, nos croyances projettent sur lui toutes sortes de voiles, qui sont autant de mises en scène de notre conception de la pudeur.

Publicité

Comment l’idée de pudeur s’est-elle installée ? Quel rôle a-t-elle joué dans l’exercice de la médecine, dans l’investigation anatomique, dans la constitution d’une connaissance scientifique du corps ? Comment a-t-elle agi sur la façon d’écrire les textes médicaux ?

Dominique Brancher
Dominique Brancher

L'équipe

Etienne Klein
Etienne Klein
Etienne Klein
Production
Catherine Madure
Collaboration
François Caunac
Réalisation