Crime de Whitechapel à Londres en 1888, affaire Jack l'Eventreur ( Jack the ripper) : découverte d'une victime par deux policiers a Whitechapel, illustration de Clair Guyot dans le "Le Petit Parisien" de 1891
Crime de Whitechapel à Londres en 1888, affaire Jack l'Eventreur ( Jack the ripper) : découverte d'une victime par deux policiers a Whitechapel, illustration de Clair Guyot dans le "Le Petit Parisien" de 1891
Crime de Whitechapel à Londres en 1888, affaire Jack l'Eventreur ( Jack the ripper) : découverte d'une victime par deux policiers a Whitechapel, illustration de Clair Guyot dans le "Le Petit Parisien" de 1891 ©AFP - ©Bianchetti/Leemage
Crime de Whitechapel à Londres en 1888, affaire Jack l'Eventreur ( Jack the ripper) : découverte d'une victime par deux policiers a Whitechapel, illustration de Clair Guyot dans le "Le Petit Parisien" de 1891 ©AFP - ©Bianchetti/Leemage
Crime de Whitechapel à Londres en 1888, affaire Jack l'Eventreur ( Jack the ripper) : découverte d'une victime par deux policiers a Whitechapel, illustration de Clair Guyot dans le "Le Petit Parisien" de 1891 ©AFP - ©Bianchetti/Leemage
Publicité
Résumé

Entretien avec Laurent Lemire, journaliste scientifique, auteur de "Monstres et monstruosités" (Perrin, 2017)

avec :

Laurent Lemire (Journaliste).

En savoir plus

C’est un monstre ! Qui n’a jamais entendu cette phrase ? Au cours d’un procès d’assises ou lors d’un fait divers ou même au tribunal de l’Histoire. Souvent, c’est une manière d’évacuer le sujet, de le classer dans l’inclassable. Il y a là comme une commodité pour ne pas voir ce que le monstre nous montre. Car le monstre, c’est justement celui qui montre. Du moins l’association nous vient-elle immédiatement à l’esprit. Mais étymologiquement, le monstre est moins celui qui montre – du verbe latin monere – que celui qui avertit, qui met en garde. De quoi ? Contre quoi ? C’est là tout le problème.

Inivté: Laurent Lemire, journaliste scientifique, auteur de "Monstres et monstruosités" (Perrin, 2017).

Publicité
Références

L'équipe

Etienne Klein
Production
François Caunac
Réalisation
Cyril Baert
Collaboration