Plaque de rue en francais et en basque à Hendaye (Pyrénées Atlantique)
Plaque de rue en francais et en basque à Hendaye (Pyrénées Atlantique)  ©AFP - Philippe Roy / Aurimages
Plaque de rue en francais et en basque à Hendaye (Pyrénées Atlantique) ©AFP - Philippe Roy / Aurimages
Plaque de rue en francais et en basque à Hendaye (Pyrénées Atlantique) ©AFP - Philippe Roy / Aurimages
Publicité

Entretien avec le physicien et vulgarisateur David Louapre qui publie un nouveau livre "Insoluble mais vrai !" ( Flammarion) où il s’interroge sur vingt phénomènes que la science peine encore à expliquer.

Avec
  • David Louapre Vidéaste scientifique, blogueur et physicien - Science étonnante

La connaissance et l’ignorance se tiennent par la barbichette : ignorer qu’on ignore, c’est ne rien savoir ; mais savoir qu’on ignore, c’est vraiment savoir, car cela suppose de savoir tout ce qui est déjà établi et d’être capable de détecter ce qui fait encore trou dans la connaissance. Voilà pourquoi l'ignorance est la grande affaire des savants.

Cette remarque est importante, car il est des choses dont nous savons parfaitement que nous ne les comprenons qu'imparfaitement.

Publicité

Veut-on un exemple ? En voici un que connaissent ceux qui fréquentent les déserts : certaines dunes de sable peuvent chanter. Elles le font en émettant une longue note grave, une note si puissante qu'elle évoque le grondement du tonnerre ou le décollage d'un avion de ligne.

La constatation de ce phénomène ne date pas d'hier. Marco Polo et Charles Darwin évoquaient déjà le chant des dunes dans leurs récits de voyages, même si, bien sûr, ils ne le comparaient pas au décollage d'un avion. Marco Polo le décrivit en ces termes : "Les sables qui parfois chantent remplissent l'air avec les sons de toutes sortes d'instruments de musique, et aussi avec le bruit des tambours et du choc des armes".

Mais comment expliquer pareil phénomène ? Qu'est-ce qui rend certains sables "musicaux" ? Et saurait-on seulement dire pourquoi certaines dunes chantent quand d'autres demeurent muettes ?

Ces questions intriguent et mobilisent les chercheurs depuis très longtemps. Les réponses qu'ils y apportent demeurent incomplètes, elles sont fragiles et donc discutées, même si des progrès récents ont été apportés par Stéphane Douady et ses collaborateurs. Le chant des dunes constitue un problème qui demeure en partie ouvert, au sens où il résiste vaillamment à sa fermeture définitive.

De telles situations sont-elles nombreuses ? Quels sont les problèmes scientifiques qui demeurent ouverts, sur lesquels on bute depuis longtemps sans jamais faire de grandes percées malgré de gros efforts ?

Invité : David Louapre, physicien, auteur de Insoluble mais vrai! Ces énigmes et casse-tête qui résistent encore à la science (Flammarion, 2017). Il tient ailleurs l'auteur un blog de vulgarisation "Science étonnante".

L'équipe

Etienne Klein
Etienne Klein
Etienne Klein
Production
François Caunac
Réalisation
Cyril Baert
Collaboration