"Verve, n°8" (Henri Matisse © Succession H. Matisse - Photo © Centre Pompidou, Mnam-Cci, Bibliothèque Kan-dinsky / Dist. Rmn-Gp) et "Tours et flèches d'une cathédrale gothique" (Victor Hugo © Maisons de Victor Hugo Paris Guernesey, Paris Musées)
"Verve, n°8" (Henri Matisse © Succession H. Matisse - Photo © Centre Pompidou, Mnam-Cci, Bibliothèque Kan-dinsky / Dist. Rmn-Gp) et "Tours et flèches d'une cathédrale gothique" (Victor Hugo © Maisons de Victor Hugo Paris Guernesey, Paris Musées)
"Verve, n°8" (Henri Matisse © Succession H. Matisse - Photo © Centre Pompidou, Mnam-Cci, Bibliothèque Kan-dinsky / Dist. Rmn-Gp) et "Tours et flèches d'une cathédrale gothique" (Victor Hugo © Maisons de Victor Hugo Paris Guernesey, Paris Musées)
"Verve, n°8" (Henri Matisse © Succession H. Matisse - Photo © Centre Pompidou, Mnam-Cci, Bibliothèque Kan-dinsky / Dist. Rmn-Gp) et "Tours et flèches d'une cathédrale gothique" (Victor Hugo © Maisons de Victor Hugo Paris Guernesey, Paris Musées)
"Verve, n°8" (Henri Matisse © Succession H. Matisse - Photo © Centre Pompidou, Mnam-Cci, Bibliothèque Kan-dinsky / Dist. Rmn-Gp) et "Tours et flèches d'une cathédrale gothique" (Victor Hugo © Maisons de Victor Hugo Paris Guernesey, Paris Musées)
Publicité
Résumé

Un sommaire sous le signe de l'interversion : cheminement romanesque dans l'oeuvre de Matisse et Victor Hugo par l'entrée graphique.

avec :

Lucile Commeaux (Productrice de La Critique), Sally Bonn (Auteure, critique et Maître de conférence en esthétique à l'Université d'Amiens), Corinne Rondeau (Maître de conférences en esthétique et sciences de l’art à l’Université de Nîmes et critique d'art).

En savoir plus

La Critique : commentaire expert et subjectif de l’actualité culturelle. Chaque semaine, des critiques invités par Lucile Commeaux se rencontrent autour de deux disciplines dans l’amour de l’art et de la dispute.

Au sommaire de La Critique cette semaine, le catalogue de l'inaccessible exposition "Matisse - Comme un roman" au Centre Pompidou - Paris, et le livre "Victor Hugo - Dessins" de Gérard Audinet (édité par les Maisons de Victor Hugo - Paris Musées), une approche monographique de l'oeuvre graphique de l'écrivain.

Publicité

Nos critiques du jour : Sally Bonn, critique et maîtresse de conférence en esthétique à l’université de Picardie, et Corinne Rondeau, maîtresse de conférence en esthétique et sciences de l’art à l’université de Nîmes.

"Victor Hugo - Dessins" de Gérard Audinet

Présentation : Si Hugo n'a guère voulu montrer ses dessins de son vivant, des artistes phares ont depuis reconnu son audace, tel André Breton, qui y vit "des tableaux où la plus puissante imagination se donne cours". Les Maisons de Victor Hugo, Paris/Guernesey ; conservent aujourd'hui plus de sept cents feuilles, parmi lesquelles de très nombreux chefs-d'oeuvre. Gérard Audinet, leur directeur, s'attache ici à suivre pas à pas, année après année, l'intense fièvre graphique du poète, faisant de cette étude une véritable monographie. Cet ouvrage dévoile l'incroyable fécondité et la pleine liberté d'un écrivain dessinateur dont les yeux et la plume ne cessèrent de fouiller l'obscurité.

Couverture du livre "Victor Hugo - Dessins" de Gérard Audinet (© Maisons de Victor Hugo - Paris Musées)
Couverture du livre "Victor Hugo - Dessins" de Gérard Audinet (© Maisons de Victor Hugo - Paris Musées)

Extraits : 

Victor Hugo s'inscrit véritablement dans l'histoire de l'art. Il n'est pas seulement un écrivain qui dessine, et c’est ce que ce livre fait apparaître. On trouve dans son oeuvre de vraies propositions qui renvoient, par exemple, jusqu'à l'action painting du début des années 50. Sally Bonn

Les lignes dessinées par Victor Hugo, ses traces, ses tâches, sont comme un creuset, une véritable source d’énergie. […] Le livre propose une analyse de la rêverie, que Hugo travaille en développant quelque chose d’une image sensorielle ou rien n’est jamais stabilisé. Corinne Rondeau

"Matisse - Comme un roman", le catalogue de l'exposition

Présentation : Au défi de faire le portrait de Matisse, Louis Aragon avait répondu : oui, si c'est un roman. Débutant en 1941 sur les hauteurs de Nice, la conversation entre l'artiste et l'écrivain donnera naissance, trente ans plus tard, au livre "Henri Matisse, roman". L'exposition du Centre Pompidou reprend son principe de cheminer dans l'oeuvre, cherchant, comme le livre, à capter "une lueur sur ce qui se passe". Elle montre comment l'artiste, confronté aux mouvements majeurs de son époque, forge une écriture pour chaque objet : des "signes plastiques nouveaux" qui ouvrent sur ce qu'Aragon nommait "cet "espace" d'un roman qui commence".

En attendant sa réouverture éventuelle, le Centre Pompidou propose en ligne un parcours dans l'exposition "Matisse - Comme un roman" à voir ci-dessous : 

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.

Extraits : 

Sur la plan rétrospectif, le catalogue est tout à fait remarquable parce qu'il montre vraiment les moments où l'oeuvre de Matisse se déploie ou se resserre. [...] La question posée par l'exposition et le catalogue est celle de la reconstruction par la rétrospective. Corinne Rondeau

C'est un très beau catalogue, une traversée qui va, qui vient, qui retourne, qui travaille, malgré des reproductions qui ne rendent pas franchement justice à l'éclatement des couleurs. [...] On comprend de manière rétrospective que Matisse, dans l'ensemble de son oeuvre, a passé son temps à travailler la composition avec l'art du jongleur. Sally Bonn

Egalement au sommaire de La Critique : 

Le coup de coeur de Corinne Rondeau pour l'exposition "Arnaud Labelle-Rojoux - Etant damnés" à la galerie Loevenbruck, à Paris.

Ecoutez la première partie de La Critique du 19 février 2021 : 

27 min
Références

L'équipe

Lucile Commeaux
Production
Peire Legras
Réalisation