Kenyah Sandy dans "Small Axe" de Steve McQueen (© Small Axe Productions Ltd MMXX) et Nicolas Cage dans "Mandy" de Panos Cosmatos (© Koch Films)
Kenyah Sandy dans "Small Axe" de Steve McQueen (© Small Axe Productions Ltd MMXX) et Nicolas Cage dans "Mandy" de Panos Cosmatos (© Koch Films)
Kenyah Sandy dans "Small Axe" de Steve McQueen (© Small Axe Productions Ltd MMXX) et Nicolas Cage dans "Mandy" de Panos Cosmatos (© Koch Films)
Publicité
Résumé

Au sommaire : une fresque de la communauté antillaise londonienne dans la deuxième moitié du 20e siècle et un thriller pop aux confins de la raison.

avec :

Antoine Guillot (journaliste, critique de cinéma et de bandes dessinées, producteur de l'émission "Plan large" sur France Culture), Lucile Commeaux (Productrice de La Critique), Murielle Joudet (Critique de cinéma).

En savoir plus

La Critique : commentaire expert et subjectif de l’actualité culturelle. Chaque semaine, des critiques invités par Lucile Commeaux se rencontrent autour de deux disciplines dans l’amour de l’art et de la dispute.

Au sommaire de La Critique cette semaine, Small Axe, une collection de cinq films originaux signés Steve McQueen (Hunger, Shame, 12 Years a slave) et disponible sur Salto, et Mandy, thriller psychédélique de Panos Cosmatos avec Nicolas Cage et disponible sur Netflix.

Publicité

Nos critiques du jour : Murielle Joudet, critique cinéma aux Inrocks, et Antoine Guillot, producteur de Plan Large sur France Culture.

"Small Axe" de Steve McQueen

Présentation : Small Axe est une collection de cinq films comme autant de récits ancrés, à Londres, depuis la fin des années 60 au milieu des années 80, dans la communauté antillaise en proie au racisme et à la discrimination.

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.

"Mandy" de Panos Cosmatos

Présentation : Pacific Northwest, 1983. Red Miller et Mandy Bloom mènent une existence paisible et empreinte d'amour. Quand leur refuge entouré de pinèdes est sauvagement détruit par les membres d'une secte dirigée par le sadique Jérémie Sand, Red est catapulté dans un voyage fantasmagorique marqué par la vengeance, le sang et le feu...

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.

Egalement au sommaire de La Critique :

Le coup de coeur de Murielle Joudet pour le film Un Soupçon d'amour de Paul Vecchiali disponible en DVD et en VOD

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.

Ecoutez la première partie de La Critique du 26 février 2021 :

26 min
Références

L'équipe

Lucile Commeaux
Production
Peire Legras
Réalisation