Lana Del Rey (© Neil Krug) et Mustang (© Marie Planeille)
Lana Del Rey (© Neil Krug) et Mustang (© Marie Planeille)
Lana Del Rey (© Neil Krug) et Mustang (© Marie Planeille)
Publicité
Résumé

Au sommaire : le retour d'une chansonnière star et un rock français aux accents rétro.

avec :

Lucile Commeaux (Productrice d'Affaire critique à France Culture), Olivier Lamm (Journaliste et critique à Libération), Christophe Conte (Journaliste).

En savoir plus

La Critique : commentaire expert et subjectif de l’actualité culturelle. Chaque semaine, des critiques invités par Lucile Commeaux se rencontrent autour de deux disciplines dans l’amour de l’art et de la dispute.

Au sommaire de La Critique cette semaine, Chemtrails over the Country Club de Lana Del Rey (Polydor) et Memento Mori du groupe de rock français Mustang (Prestige Mondial).

Publicité

Nos critiques du jour : Olivier Lamm, journaliste et critique à Libération, et Christophe Conte, critique musical, auteur et documentariste.

"Chemtrails over the Country Club" de Lana Del Rey (Polydor)

Arès le succès public et critique de son album Norman Fucking Rockwell en 2019, Lana Del Rey signait en 2020 un recueil de poésies, Violet Bent Backwards Over The Grass, et prolongeait son travail avec le producteur Jack Antonoff sur une version spoken word du livre, aujourd'hui disponible en disque. 

La prolifique chansonnière retrouve le musicien sur son nouvel album, Chemtrails over the Country Club.

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.

Extraits : 

C'est un disque peu aimable au premier abord, et que j'adore [...] Le projet de Lana Del Rey d'être toutes les femmes américaines à la fois, projet composite, romanesque et en même temps extrêmement réaliste, est abordé d'une manière beaucoup plus maitrisée, avec un arrangement très minimal qui fait la force de l'album. [...] Lana Del Rey me passionne car elle est multiple, ce qui est très rare dans la pop américaine actuelle. On est dans une époque de simplification, elle est dans un moment de complexification. Olivier Lamm

Il y a, entre Lana Del Rey et Jack Antonoff, arrangeur et producteur de l'album, une forme de symbiose qui est assez remarquable sur ce disque. [...] Lana Del Rey s'impose comme une "songwritrice" dans le sens le plus légitime du terme, à la façon d'une Joni Mitchell ou d'une Carol King. Elle ramène en 2021, où le r'n'b et l'urbain dominent, quelque chose des années 70 sans nostalgie mais avec une ambition très contemporaine. [...] Il faut aussi dire qu'elle fout les poils d'une manière magnifique. Christophe Conte

"Memento Mori" de Mustang (Prestige Mondial)

Mustang, c’est déjà plus d’une décennie de carrière : trois albums et une poignée d’EP, à la croisée du rock and roll, de la pop, de l’électronique et de la chanson, d'un style baptisé "krautabilly" par le groupe qui signe, avec Memento Mori, son quatrième album. 

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.

Extraits : 

Les Mustang se situent dans la tradition un peu ironique et très stylée d'un Nino Ferrer, d'un Jacques Dutronc, voire d'un Polnareff, et sont très inspirés par les années 50 et 60 américaines, notamment. [...] Les sujets abordés dans le disque grincent pas mal, comme le népotisme par exemple, et les thèmes sont amenés avec légèreté - ce qui change des groupes français qui ont tendance à se prendre trop au sérieux - grâce notamment au talent de Jean Felzine, chanteur et leader du groupe, qui mériterait d'être connu et reconnu. Christophe Conte

Le groupe est sur un fil et aborde des choses complexes de manière frontale en se tenant, je trouve, toujours du bon côté. Leur musique est toujours inspirée, dans l'écriture, dans la composition et dans le jeu. Ils proposent quelque chose qui est l'inverse totale de la pop française d'aujourd'hui, très parisienne, très post-moderne et réflexive, toujours dans une posture par rapport aux références. La musique de Mustang est sympathique, franche, habitée. En un mot, charmante. Olivier Lamm

  • Memento Mori de Mustang a paru sur le label Prestige Mondial

Egalement au sommaire de La Critique : 

Le coup de coeur de Christophe Conte pour l'album L'Effet Wahou des zones côtières du groupe Institut.

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.

Ecoutez la première partie de La Critique du 19 mars 2021 :

27 min
Références

L'équipe

Lucile Commeaux
Lucile Commeaux
Lucile Commeaux
Production
Peire Legras
Réalisation