Paul McCartney (© Mary McCartney) et Kid Cudi (© Simon Fraudeau)
Paul McCartney (© Mary McCartney) et Kid Cudi (© Simon Fraudeau)
Paul McCartney (© Mary McCartney) et Kid Cudi (© Simon Fraudeau)
Paul McCartney (© Mary McCartney) et Kid Cudi (© Simon Fraudeau)
Paul McCartney (© Mary McCartney) et Kid Cudi (© Simon Fraudeau)
Publicité
Résumé

"McCartney III" et "Man on the Moon III : The Chosen", les derniers opus respectifs de Paul McCartney et Kid Cudi, sur les platines de La Critique cette semaine.

avec :

Lucile Commeaux (Productrice de La Critique), Philippe Azoury (Journaliste, critique et auteur), Christophe Conte (Journaliste).

En savoir plus

Chaque vendredi à l'heure du déjeuner, Lucile Commeaux et ses critiques invités débattent des oeuvres qui font l'actualité culturelle du moment, dans l’amour de l’art et de la dispute.

Au sommaire de La Critique, cette semaine placée sous le signe de la trilogie musicale, deux albums : McCartney III de Paul McCartney (Capitol) et Man on the Moon III de Kid Cudi (Republic Records).

Publicité

Nos critiques du jour : Philippe Azoury (rédacteur chef culture à Vanity Fair) et Christophe Conte (critique musical, auteur et documentariste).

"McCartney III" de Paul McCartney

Après McCartney en 1970 et McCartney II en 1980, l'ancien membre des Beatles aujourd'hui âgé de 78 ans présente, avec son dix-huitième disque solo, le troisième album de sa trilogie. Comme pour les précédents opus, McCartney III a été intégralement conçu par l'artiste chez lui, seul. 

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.

"Man on the Moon III : The Chosen" de Kid Cudi

En 2009, le rappeur Kid Cudi, poulain de Kanye West, lançait sa trilogie "Man on the Moon" dont il présente aujourd'hui le troisième volet, Man on the Moon III : The Chosen, un album inspiré par la trilogie Matrix des soeurs Wachowski, largement citée.

L'utilisation de l’autotune, le mélange des genres, entre hip-hop traditionnel et electro, notamment, ont fait des deux premiers opus des jalons du rap des années 2010. En 2020, Kid Cudi marque-t-il toujours autant ?  

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.

Egalement au sommaire de La Critique : 

Le coup de coeur de l'année 2020 de Christophe Conte pour Nite Creatures de Joe Wong (Decca).

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.