"We are who we are" et "6 x confinés"
"We are who we are" et "6 x confinés"
"We are who we are" et "6 x confinés" - Antoine Chapuis - Starzplus // TMDB - Canal Plus
"We are who we are" et "6 x confinés" - Antoine Chapuis - Starzplus // TMDB - Canal Plus
"We are who we are" et "6 x confinés" - Antoine Chapuis - Starzplus // TMDB - Canal Plus
Publicité
Résumé

Pour cette première partie d'émission consacrée aux séries, nos critiques ont vu "We are who we are" de Luca Guadagnino et "6 x confinés" de Saïd Belktibia, Antoine de Bary, So Me, Pierre Maillard, Alice Moitié et Marina Rollman

avec :

Olivier Joyard (Critique et réalisateur.), Mathilde Wagman (Productrice déléguée de "Par les temps qui courent").

En savoir plus

La Critique : commentaire expert et subjectif de l’actualité culturelle. Chaque semaine, des critiques invités par Lucile Commeaux se rencontrent autour de deux disciplines dans l’amour de l’art et de la dispute.

Sous les feux de la critique cette semaine, deux séries : "We are who we are" signée Luca Guadagnino (réalisateur de "Call me by your name), à voir sur Starzplay et "6 x confinés", une série, ou plutôt une collection de court-métrages, produits et diffusés par Canal Plus, dont l'action se déroule pendant le premier confirment.

Publicité

Pour en parler aux côtés de Lucile Commeaux : Olivier Joyard, critique et réalisateur de documentaires et Mathilde Wagman, productrice ajointe des Nuits de France Culture.

📺  -  « We are who we are » de Luca Guadagnino

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.

Synopsis : L'amitié particulière entre Fraser et Caitlin, deux adolescents américains qui vivent sur une base militaire en Italie et que tout le monde croit en couple. Cet été-là, Fraser pense beaucoup aux garçons qu'il a laissés derrière lui à New York, tandis que Caitlin se noie dans la fête...

L’avis des critiques :

J'ai été plutôt convaincu par cette série. Luca Guadagnigno, n’est pas un réalisateur qui m’a accompagné dans ma cinéphile car j'ai toujours trouvé que ces films étaient un peu poseurs et qu’il manquait d'une vraie identité de metteur en scène, mais là, j'ai l'impression qu'il a trouvé la forme parfaite. J’aime beaucoup la façon dont l'intrigue arrive, à des moments où l’on ne s'y attend pas. On est dans une forme de cinéma d'auteur d’il y a une quinzaine d’années, à la  Gus Van Sant ou Larry Clark mais on voit bien qu’il a mâché ces influences et qu’il se situe dans l’ après. Il a su créer, à la fois, une dureté et une douceur, quelque chose de flottant qui va très bien avec le sujet qu’il essaye de traiter. Olivier Joyard

On attendait avec beaucoup d'impatience la série nouvelle de Luca Guadagnino, Le réalisateur de « Call be by your name » et je dois dire que j'ai trouvé cet objet très inégal. Il y a des épisodes très beaux, des personnages très attachants et à l'inverse, des épisodes très ratés où je me suis senti très à distance. Globalement, j’ai été assez déçue. J'ai l'impression que Guadagnino n'arrive pas vraiment à tenir le format de la série. Il y a quelque chose d’une ambition finalement, pas tout à fait atteinte. Cette série se révèle, à bien des moments et par bien des aspects, assez conventionnelle. Mathilde Wagman

Plus d’information : « We are who we are » de Luca Guadagnino, Paolo Giordano, Francesca Manieri. Avec Chloé Sevigny, Jack Dylan Graze, Alice Braga…. disponible sur Starplay

📺  -  6 x confinés, la nouvelle série de Canal Plus avec Vincent Cassel, Ludivine Sagnier, Félix Moati…

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.

Synopsis : Que se passe-t-il à l'intérieur quand il ne se passe rien dehors ? Dans les appartements, dans les maisons, dans les têtes ?  Qu'est-ce qui émerge lorsqu'on est coincé durant des semaines en coloc avec sa famille, des presque inconnus ou en couple sans échappatoire ?  6 histoires qui ont en commun de se dérouler durant le premier confinement et qui explorent dans des registres différents la façon dont le meilleur (parfois) et le pire (très souvent) s'expriment dans cette situation inédite.

L’avis des critiques :

L'intérêt et le problème de « six fois confinés » réside dans le fait que ce soit une sorte d'dnthologie. Les personnages changent à chaque épisode et les intrigues ne se répondent pas spécialement. C’est un geste que je salue, car, pour moi, les séries sont faites pour réagir à ce qui se passe dans la société. Là, on sent qu’il y a cette tentative, mais je déplore le manque de cohérence d’ensemble qui ne me permet pas de complétement saisir cet objet. C'est un peu comme quand on va voir un programme de courts métrages dans un festival, il y en a ceux qu'on aime et les autres. On nous offre un oasis de fiction, qui se passe pendant le premier confinement, mais dans lequel on essaie de s'extraire du monde plutôt que d'en parler réellement. C'est un choix, pas forcément mauvais, mais ça nous met parfois un petit peu loin de la réalité de ce qui s'est passé. Olivier Joyard

Le principe de proposer des courts métrages sur le thème du premier confinement était séduisant car nous sommes tous très avides de découvrir des fictions sur cette période de nos existences, si singulières, qu'on a du mal à appréhender. Ces courts métrages sont des huis clos, les personnages sont enfermés, mais ils pourraient l’être pour des raisons tout autres que celle du confinement. La singularité de ce moment-là n'est tout simplement pas traitée, c'est assez sidérant. Je ne comprends pas pourquoi ils ne se sont pas emparés du sujet. Je n'ai pas été séduite. Mathilde Wagman

  • Plus d’informations : "6X confiné.e.s" de Saïd Belktibia, Antoine de Bary, So Me, Pierre Maillard, Alice Moitié et Marina Rollman, à partir du 15 mars sur Canal + et sur mycanal
Références

L'équipe

Lucile Commeaux
Production
Peire Legras
Réalisation