1955, adaptation cinématographique du roman de George Orwell
1955, adaptation cinématographique du roman de George Orwell ©Getty -  Harry Todd
1955, adaptation cinématographique du roman de George Orwell ©Getty - Harry Todd
1955, adaptation cinématographique du roman de George Orwell ©Getty - Harry Todd
Publicité

Pour Orwell, la lutte contre la perversion totalitaire était en faveur du socialisme démocratique, même enjeux pour Big Brother : défendre les "gens ordinaires".

Avec

1984 est le dernier ouvrage de George Orwell, écrit entre 1943 et 1946, publié en 1949. Sa puissante imagerie et sa force expressive lui permettent de s'inscrire contre le communisme. La vraie bascule s'opère à la fin des années 1990, alors que le livre rencontre un très grand succès international. Comme La Peste, grand succès de la période pandémique, 1984 se frotte également aux considérations morales du basculement du monde dans la dystopie. 

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.

La lutte d'Orwell contre la société totalitaire est une lutte contre une perversion, contre le dévoiement, pense Régis Debray. L'auteur, George Orwell, est convaincu qu'il est nécessaire d'abattre le mythe soviétique pour donner un avenir au socialisme. 

Publicité

Sa défense de la common decency et des "gens ordinaires" en font un auteur toujours d'actualité, alors que "Big Brother s'est installé dans nos contrés", d'après Régis Debray. 

À nous de savoir enfin faire des écrits de George Orwell, les usages révolutionnaires et émancipateurs qu'ils appellent depuis si longtemps. (Jean-Claude Michéa)

Pour le philosophe Jean-Claude Michéa, "quand on regarde ce qu'il se passe sur les campus américains, la où règne l'éthique woke du capitalisme moderne, on n'est pas du tout loin de 1984", tout en mettant en perspective ce contexte aux accents totalitaires, faut-il aussi se demander comment cet ouvrage traverse le temps, semblant s'appliquer à des situations aussi différentes que l'époque soviétique ou les campus américains d'aujourd'hui.  

59 min