Mao
Mao  ©Getty - Apic
Mao ©Getty - Apic
Mao ©Getty - Apic
Publicité

Traduit en 50 langues, exporté dans 150 pays, diffusé à plus de 2 milliards d'exemplaires, ce petit livre est un succès d'édition et de propagande.

Avec
  • Alice Ekman Analyste responsable de l'Asie à l'Institut des études de sécurité de l'Union européenne (EUISS)
  • Stéphane Courtois historien et universitaire français, directeur de recherche au CNRS (Université de Paris X), professeur à l'Institut Catholique d'Études Supérieures (ICES) de La Roche-sur-Yon, spécialiste de l'histoire des mouvances et des régimes communistes

Derrière la Bible certes, mais loin devant le catalogue IKEA, le livre d'heures des "Citations du président Mao", bien que rassemblant 427 citations, était au départ destiné à accompagner chacun des 365 jours de l'année dévote, sous peine de grave sanction physique. 

Sans plus tarder, le Petit Livre rouge devint l'objet-fétiche brandi par des dizaines de millions de gardes rouges lors de la "Grande révolution culturelle prolétarienne", préfacé par "le plus proche compagnon d'armes" du Grand Timonier, Lin Piao, au funeste destin. 

Publicité
1967
1967
© Getty - Keystone-France
30 min

J'étais étudiant à Nanterre en 1967, nous étions tous emportés par le courant du Petit Livre rouge, il était d'une simplicité remarquable pour nous faire accrocher. En réalité, il s'agissait d'une suite de mantras qui simplifiaient grandement la vie. Stéphane Courtois

Pour Alice Ekman, l'illusion de 1968 quant au petit livre rouge rappelle la commune de Paris. Et Régis Debray d'ajouter que l'influence de ce livre témoigne d'un reste du XIXe siècle dans le XXIe, alors que la modernité fonctionne à l'image et non plus par les lettres. Pour l'écrivain, la question est la suivante : la fin du communisme ne serait-elle pas la fin de l'écrit ? 

19 min