Sigmund Freud à son bureau chez lui ©Getty
Sigmund Freud à son bureau chez lui ©Getty
Sigmund Freud à son bureau chez lui ©Getty
Publicité
Résumé

Ce livre, fondateur du freudisme, ouvre le 20ème siècle dont on peut dire qu’il aura été le siècle de la psychanalyse. La pensée de Freud va influencer tous les champs de la société suscitant autant d'hostilité que d'enthousiasme en révolutionnant notre vision de nous-même.

avec :

Elisabeth Roudinesco (Historienne de la psychanalyse.), Jacques Le Rider (Historien spécialiste de l'Autriche, directeur d'étude à l'Ecole des Hautes Etudes, ancien directeur de l’institut français de Vienne).

En savoir plus

Alternant entre passages théoriques et récits de patients analysés écrits comme des fictions, L’interprétation des rêves annonce un changement paradigmatique dont la thèse est la suivante : le rêve exprime notre désir refoulé.

Dès 1900, Freud veut montrer, à des sociétés chrétiennes et cartésiennes, que "l’esprit et le sexe d’un être humain ont partie liée" résume Régis Debray. Il faudra du temps à l’ouvrage pour avoir l’impact que Freud espérait provoquer. Lors de sa parution il est peu remarqué.

Publicité
44 min

Sigmund Freud

Freud est né 1856, en Moravie, d’une famille juive, immigrée d’Europe de l’Est. Comme de nombreux Juifs viennois, il est très jeune animé par un désir d’intégration et de reconnaissance intellectuelle. Vienne est à l’époque une métropole européenne où règne une culture libérale où l’antisémitisme n’a pas pignon sur rue. Une bourse d’étude permet à Freud de se rendre à l’école de Nancy puis à la Salpêtrière à Paris. Il y fait la rencontre décisive de Charcot qui cherche à comprendre l’hystérie en usant de l’hypnose. Freud avance dans ses recherches : "J’ai le sentiment d’avoir touché à l’un des plus grands secrets de la nature".

De retour à Vienne, il regroupe en 1910, ses fidèles dans un mouvement international, pour l’essentiel des juifs, polyglottes et européens. C’est là l’évidence que "la psychanalyse est liée à la belle époque de l’Europe conquérante" analyse Régis Debray.

À lire aussi : L'Ombilic des rêves
1h 48

Psychanalyse et avant-gardes

La psychanalyse, si elle est la codification de la relation entre médecin et patient, ne peut vivre comme mouvement qu’en démocratie. Elle a rapport à l’émancipation, elle est un "phénomène culturelle qui enjoint l’individu de prendre en main son propre destin psychologique" selon Jaques Le Rider. Aussi, L’Interprétation des rêves aura un grand succès à partir des années 20 dans tous les champs où se joue la liberté de l’homme : arts, sciences, lettres, économie, politique.

Mais, "Freud est un créateur d’avant-garde sans être lui-même intéressé par ces avant-gardes. Il s’identifie à la seule avant-garde scientifique mais dans le domaine littéraire, philosophique et artistique, il reste sur le seuil" selon Jacques Le Rider.

Désignée comme "science juive" par les nazis, la psychanalyse est perçue par eux comme une atteinte frontale à leur doctrine. L’exil, la disparition du monde juif et intellectuel qui fut son creuset aura pour effet de faire se déplacer le foyer battant de la psychanalyse de l’Europe vers les États-Unis.

Bibliographie indicative :

  • Sigmund Freud, L’Interprétation du rêve, Seuil, 2015 (Traduction de Jean-Pierre Lefebvre)
  • Jacques Le Rider, Freud, de l'acropole au Sinaï , PUF, 2002
  • Elisabeth Roudinesco, Sigmund Freud en son temps et dans le nôtre, Seuil, 2014
  • Yosef Hayim Yerushalmi, Le MoÏse de Freud - Judaisme terminable, judaïsme interminable, Gallimard, 1993
Références

L'équipe

Didier Leschi
Production
Régis Debray
Production
Alban Cerisier
Production
Guillaume Baldy
Réalisation
Marie Viguier
Collaboration