La Flûte enchantée par Romeo Castellucci
La Flûte enchantée par Romeo Castellucci - © B. Uhlig - De Munt La Monnaie
La Flûte enchantée par Romeo Castellucci - © B. Uhlig - De Munt La Monnaie
La Flûte enchantée par Romeo Castellucci - © B. Uhlig - De Munt La Monnaie
Publicité

Arnaud Laporte, producteur de La Dispute, Lucile Commeaux, productrice adjointe de La Dispute, et Zoé Sfez, productrice pour A voix nue et chroniqueuse à Soft Power, débattent de "La Flûte enchantée" de Mozart, dans la mise en scène de Romeo Castellucci et sous la direction de Antonello Manacorda, visible sur le site de La Monnaie de Bruxelles (réalisation : Myriam Hoyer).

Arnaud Laporte, producteur de La Dispute, invite deux critiques pour discuter l'actualité culturelle dans une émission au format poche "faite maison". Au programme : cinéma, spectacle, série, opéra, bande-dessinée, etc... le tout accessible en ligne depuis chez soi. En quinze minutes : un sujet et un débat, pour une Dispute maison.

Aujourd'hui à notre sommaire, La Flûte enchantée de Mozart visible sur le site de La Monnaie de Bruxelles dans la mise en scène de Romeo Castellucci et sous la direction d'Antonello Manacorda (réalisation Myriam Hoyer, capté en 2018 à La Monnaie)

Publicité

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.

Créée le 30 septembre 1791 à Vienne, La Flûte enchantée nous invite à suivre Tamino, jeune prince étranger qui, pour répondre à la demande de la Reine de la Nuit, s'aventure dans le royaume de Sarastro et se trouve confronté à de terribles épreuves, bien différentes de celles qu'il imaginait. À ses côtés, Papageno l'oiseleur, beaucoup moins courageux, qui ne rêve que de manger, boire, et de trouver sa Papagena. 

Du livret de Schikadener ne subsistent, dans cette mise en scène, que les paroles chantées. Des textes parlés s'y adjoignent au deuxième acte, certains écrits par Claudia Castellucci, soeur du metteur en scène, d'autres qui sont les témoignages de femmes malvoyantes et d'hommes grands brûlés présents sur le plateau. 

Romeo Castellucci s'émancipe de La Flûte enchantée et met la narration en péril pour proposer une expérience nouvelle de cet opéra star. Geste radical, oeuvre réussie ?

Un spectacle duel

Romeo Castellucci propose, dans cette Flûte enchantée, deux tableaux radicalement différents. Au premier acte, dans un palais blanc, lumineux et ouaté où la musique est souveraine, des jeux de doubles provoquent une expérience visuelle kaléidoscopique déroutante. Au deuxième acte, dans un décor aux antipodes, place est faite au théâtre documentaire.

Lucile Commeaux "Je trouve la première partie très belle et assez réussie, y compris du point de vue de l'adaptation de l'oeuvre. [...] Il y a une énorme rupture au second acte, second acte qui est pour moi interminable. Le propos plastique - qui s'apparente à la fois à la pure installation plastique et au théâtre documentaire - et les chanteurs se dissocient tout à fait. [...] Cela pose de gros problèmes de regards, et on ne comprend plus ce qu'on entend par rapport à ce que l'on voit." 

Zoé Sfez "Ce qui est très intéressant, c'est le statut de la musique dans ce premier acte plastiquement éblouissant. Elle est sublimée parce qu'elle est réduite à sa substantifique moelle. [...] Les dialogues ont disparu et, avec les jeux de doubles, on est vraiment assuré de ne pas comprendre qui est qui.  Tous les airs fonctionnent alors comme des petits haïkus_._ [...] La rupture esthétique au deuxième acte me gêne peu. Ce qui me gêne, c'est à quel point la musique, presque, s'y noie"

Arnaud Laporte "On a clairement une proposition qui est "d'après La Flûte enchantée_"._ [...] Il y a quand même une cohérence sur la question de la symétrie, sur la dualité. C'est la guerre des ténèbres et de la lumière qui se joue, et si on résume à l'os ce qu'est La Flûte enchantée_, c'est bien de cela qu'il s'agit. Castellucci pousse cette question à l'extrême. Et comme tout geste extrême, ça pose problème parce qu'il faudrait faire l'exégèse de cette proposition."_

Chanter cette Flûte

Lucile Commeaux "Je pense qu'il aurait fallu des musiciens d'une autre trempe, qui soient plus intéressés par le travail de Castellucci, beaucoup moins conventionnel à la fois dans la manière de jouer, et dans les voix, surtout. Je trouve le plateau vocal assez catastrophique. Il y a vraiment trop de contrastes avec le travail plastique et le travail théâtral. [...] À la fosse, c'est la discontinuité totale" 

Zoé Sfez "Sabine Devieilhe se distingue très largement. Elle s'affirme, et on la sent très dirigée. Avec Georg Nigl - le Papageno de cette production, on est face à des qualités vocales qui ne sont plus à prouver, et une véritable présence scénique. On a toutefois un vrai problème du côté des hommes ce qui, paradoxalement, sert assez bien le propos de Castellucci, qui travaille la question de la misogynie. Mais on aurait aimé avoir un Sarastro plus puissant." 

Egalement disponible en ligne, à voir chez soi 

La Traviata de Verdi par Simon Stone et Michele Mariotti, "une modernisation réussie" à voir jusqu'au 9 novembre sur le site de l'Opéra de Paris. Arnaud Laporte, Lucile Commeaux, Charles Arden et Emmanuel Dupuy en débattaient dans La Dispute du 17/09/2019 :

La Traviata (Verdi), par Michele Mariotti et Simon Stone (La Dispute du 17/09/2019)

21 min

19 min
1h 37
58 min

"Culture Maison", un rendez-vous quotidien et une newsletter

Retrouvez chaque jour une proposition culturelle avec Culture Maison, et abonnez-vous à la newsletter pour la recevoir dans votre boite email avec deux autres suggestions : une fiction audio signée France Culture et une émission de savoirs pour votre culture générale.

Pour afficher ce contenu Qualifio, vous devez accepter les cookies Mesure d'audience.

Ces cookies permettent d’obtenir des statistiques d’audience sur nos offres afin d’optimiser son ergonomie, sa navigation et ses contenus. 

L'équipe

Arnaud Laporte
Arnaud Laporte
Arnaud Laporte
Production
Lucile Commeaux
Lucile Commeaux
Lucile Commeaux
Production
Zoé Sfez
Zoé Sfez
Zoé Sfez
Production
Lucile Commeaux
Lucile Commeaux
Lucile Commeaux
Production déléguée
Harry Bellet
Chronique
Iris Brey
Chronique
Romain Burrel
Chronique
Hugo Cassavetti
Chronique
Thierry Chèze
Chronique
Murielle Joudet
Chronique
Christophe Conte
Chronique
Emmanuel Dupuy
Chronique
Florian Gaité
Chronique
Charlotte Garson
Chronique
Julien Gester
Chronique
Joseph Ghosn
Chronique
Antoine Guillot
Antoine Guillot
Antoine Guillot
Chronique
Olivier Lamm
Chronique
Daniel Martin
Chronique
Laurent Nunez
Chronique
Fabienne Pascaud
Chronique
Anaël Pigeat
Chronique
Corinne Rondeau
Chronique
Sophie Rosemont
Chronique
Marie-Aude Roux
Chronique
Anna Sigalevitch
Chronique
René Solis
Chronique
Yasmine Youssi
Chronique