Le tome 15 des aventures de Jack Palmer de René Pétillon, "Palmer en Bretagne" . Avec l'aimable autorisation des éditions (Dargaud)
Le tome 15 des aventures de Jack Palmer de René Pétillon, "Palmer en Bretagne" . Avec l'aimable autorisation des éditions (Dargaud)
 Le tome 15 des aventures de Jack Palmer de René Pétillon, "Palmer en Bretagne" . Avec l'aimable autorisation des éditions (Dargaud)
Le tome 15 des aventures de Jack Palmer de René Pétillon, "Palmer en Bretagne" . Avec l'aimable autorisation des éditions (Dargaud)
Le tome 15 des aventures de Jack Palmer de René Pétillon, "Palmer en Bretagne" . Avec l'aimable autorisation des éditions (Dargaud)
Publicité
Résumé

Lucile Commeaux, productrice déléguée de La Dispute, Victor Macé de Lépinay, producteur du Rayon BD et Antoine Guillot, producteur de Plan large, débattent de la bande dessinée "Palmer en Bretagne" de René Pétillon, parue en 2013 et mise en ligne par l'éditeur.

En savoir plus

Lucile Commeaux, productrice déléguée de La Dispute, invite deux critiques pour discuter l'actualité culturelle dans une émission au format poche "faite maison". Au programme : cinéma, spectacle, série, opéra, bande-dessinée, etc... le tout accessible en ligne depuis chez soi. En quinzes minutes : un sujet et un débat, pour une Dispute maison.

Aujourd'hui à notre sommaire : la bande dessinée "Jack Palmer en Bretagne" de René Pétillon et parue en 2013. Son éditeur Dargaud a décidé de la mettre en ligne gratuitement et dans son intégralité une bulle d'humour et de détente en temps de confinement.

Publicité

René Pétillon fait ses gammes de dessinateur au journal Pilote en 1972. Il croquera la société française tout au long de sa vie et travaillera avec de nombreux titres de presse : de VSD à Métal Hurlant, du Canard enchaîné qu'il intègre en 1993 à Charlie Hebdo, pour quelques numéros parus après les attentats de 2015.

Il remporte avec son acolyte, le comique détective privé Jack Palmer, le prix du meilleur album au festival d'Angoulême en 2001 pour "L'Enquête corse".

Comme un retour en terre natale (le dessinateur est né à Lesneven, dans le Finistère), René Pétillon envoie en 2013 Jack Palmer, pour une ultime enquête, en Bretagne.

Dans cet album, Jack Palmer se retrouve garde du corps sur une petite île bretonne. La collectionneuse d'art, Solange Pommeraie, a invité pour un week-end tout le gratin de l'art contemporain, notamment deux collectionneurs rivaux Livarot et Maroilles, qui ambitionnent d'acquérir un Kraumka, "période pré-oblique". Très vite, le tableau est vandalisé et un des convives, parti faire son jogging aux alentours, est retrouvé mort...

L'intrigue, le temps d'une marée

"Jack Palmer en Bretagne", René Pétillon (Dargaud)
"Jack Palmer en Bretagne", René Pétillon (Dargaud)

Ce qui est fort intéressant c'est que Jack Palmer n'est pas dans l'histoire. Au début on nous le présente comme le garde du corps d'un des deux milliardaires, et après une ou deux pages il dit à son patron, « Je vais aller me poster à la pointe », son patron lui répond « C'est ça, allez vous poster ». Il va sur un bout de granit et il se fait piéger par la marée. Et pendant quasiment tout l'album, il reste sur son bout de rocher en attendant le reflux. Toute l'intrigue se passe dans le temps de la marée. Et c'est de là qu'il va voir les choses se passer, mais qu'il ne va participer à rien.  Victor Macé de Lépinay

Le grand plaisir, c'est le sens extraordinaire du dialogue et la façon de mener les scènes. René Pétillon n'était pas un grand metteur en page – sa mise en page est très répétitive avec à chaque fois trois bandes – mais il a une façon particulière, à l'intérieur de l'image, de concentrer un maximum de personnages et de créer une interaction entre eux, où chacun, par son dialogue, aura sa personnalité et sa chose à dire. Antoine Guillot

René Pétillon parvient à créer un système de plans, qui m'a beaucoup fait penser à des plans de cinéma. D'ailleurs, quand on lit des interviews de lui et quand il parle de Jack Palmer, il explique travailler par storyboard. Il y a quelque chose de très étagé, entre une intrigue primaire, cette histoire de collectionneurs d'art, et puis tout un tas d'intrigues secondaires qui souvent se superposent, sont à l'arrière plan ou sur un côté de la case. Je trouve ça brillant. Lucile Commeaux

La patte Pétillon

Ce n'était pas le cas pour tous les livres de Jack Palmer, mais c'est René Pétillon qui a fait les couleurs de cet album. Il était Breton, il aimait la Bretagne et ici les couleurs des rochers de granit, de la mer, du ciel sont très belles et bien faites. Pétillon a une manière très honnête et humble de dessiner, et il y a quelques vues, comme celle du manoir sur l'île dans la tempête où l'on sent qu'il a quand même peut-être voulu montrer ce qu'il savait faire quand il s'appliquait un peu plus. Victor Macé de Lépinay

Il y a une toute petite case que j'aime beaucoup, vers la fin de l'album. On y voit Jack Palmer allongé dans un immense lit, parce qu'évidemment, comme il est minuscule, on lui a donné un lit king-size, et on comprend qu'il est dans une toute petite chambre de bonne avec une lucarne derrière lui qui donne sur la mer. Notre regard est à ras de la tête de lit, on voit juste son nez qui dépasse. Je trouve qu'il y a tout le talent de René Pétillon dans cette case là. Lucile Commeaux

Le dessin de Pétillon est très différent de celui qu'il était il y a quarante ans lorsque Palmer est inventé, avec beaucoup de détails et de hachures. C'est un trait qui s'est libéré au fur-et-à-mesure, notamment grâce au dessin de presse, et qui fait que quand il est presque dans l'abstraction, c'est sans doute là qu'il est le plus juste, dans sa manière de camper avec quelques traits ses personnages. Antoine Guillot

"Jack Palmer en Bretagne", René Pétillon (Dargaud)
"Jack Palmer en Bretagne", René Pétillon (Dargaud)
  • "Jack Palmer en Bretagne" de René Pétillon, à lire sur le site de Dargaud.

Egalement disponible en librairie

  • "Liberté", de Florent Grouazel et Younn Locard (Acte Sud-L'An 2), le premier volume de "Révolution", une trilogie sur la Révolution française. "Liberté" ressuscite 1789 en se promenant dans tous les étages de la société. Catherine Robin, Victor Macé de Lépinay, Antoine Guillot et Arnaud Laporte en débattaient dans La Dispute du 27/02/2020 :

« Liberté », premier tome de « Révolution », de Florent Grouazel et Younn Locard (La Dispute du 27/02/2020)

16 min

"Culture maison", un rendez-vous quotidien et une newsletter

Retrouvez chaque jour une proposition culturelle avec Culture Maison, et abonnez-vous à la newsletter pour la recevoir dans votre boite email avec deux autres suggestions : une fiction audio signée France Culture et une émission de savoirs pour votre culture générale.

Pour afficher ce contenu Qualifio, vous devez accepter les cookies Mesure d'audience.

Ces cookies permettent d’obtenir des statistiques d’audience sur nos offres afin d’optimiser son ergonomie, sa navigation et ses contenus. 

Références

L'équipe

Antoine Lachand
Antoine Lachand
Antoine Guillot
Production
Lucile Commeaux
Production
Antoine Lachand
Antoine Lachand
Antoine Guillot
Chronique
Lucile Commeaux
Production déléguée
Emmanuel Dupuy
Chronique
Yasmine Youssi
Chronique
Marie-Aude Roux
Chronique
Olivier Lamm
Chronique
René Solis
Chronique
Murielle Joudet
Chronique
Julien Gester
Chronique
Thierry Chèze
Chronique
Hugo Cassavetti
Chronique
Romain Burrel
Chronique
Iris Brey
Chronique
Joseph Ghosn
Chronique
Sophie Rosemont
Chronique
Laurent Nunez
Chronique
Corinne Rondeau
Chronique
Florian Gaité
Chronique
Daniel Martin
Chronique
Harry Bellet
Chronique
Anaël Pigeat
Chronique