"L'Avenir" et "Visite ou Mémoires et Confessions"
"L'Avenir" et "Visite ou Mémoires et Confessions"
"L'Avenir" et "Visite ou Mémoires et Confessions"
"L'Avenir" et "Visite ou Mémoires et Confessions"
Publicité

Trois films sont évoqués ce soir : le dernier opus de Mia Hansen-Løve, "L'Avenir", le très beau documentaire autobiographique du centenaire Manoel de Oliveira, et le film de Guillaume Nicloux, "The End", avec Gérard Depardieu. En compagnie de Corinne Rondeau et Thierry Chèze.

Avec
  • Thierry Chèze Journaliste, critique de cinéma, directeur de la rédaction du magazine Première, animateur de télévision et de radio
  • Corinne Rondeau Maître de conférences en esthétique et sciences de l’art à l’Université de Nîmes et critique d'art

C'est le cinquième film de Mia Hansen-Løve, après "Eden" en 2014, qui racontait la vie de son frère DJ.

Le film parle de Nathalie, professeur de philosophie dans un lycée parisien. Passionnée par son travail, elle aime par-dessus tout transmettre son goût de la pensée. Mariée, deux enfants, elle partage sa vie entre sa famille, ses anciens élèves et sa mère, très possessive. Un jour, son mari lui annonce qu’il part vivre avec une autre femme. Confrontée à une liberté nouvelle, elle va réinventer sa vie.

Publicité

"L'Avenir", de Mia Hansen Løve, avec Isabelle Huppert, André Marcon, Roman Kolinka

"L'Avenir" de Mia Hansen-Løve
"L'Avenir" de Mia Hansen-Løve

En 1982, Manoel de Oliveira réalise, dans le plus grand secret, un film qui ne devait être visible qu’après sa mort. Il avait 74 ans, et croyait apercevoir déjà le terme de sa vie. Ce n'est que 33 plus tard qu'il disparaîtra.

Manoel de Oliveira est le premier réalisateur centenaire de toute l'histoire du cinéma.

"Visite ou Mémoires et Confessions" est un film autobiographique sur sa vision de la vie, son cinéma et la demeure familiale qu’il a tant aimée.

"Visite ou Mémoires et Confessions" de Manoel de Oliveira
"Visite ou Mémoires et Confessions" de Manoel de Oliveira

La revue de presse culturelle d'Antoine Guillot :

Pour écouter la revue de presse culturelle et quotidienne d'Antoine Guillot, cliquez ici

Francocinéphilie

Le Festival de Cannes ouvrira, pour la troisième fois, avec un film du très francophile Woody Allen, Café Society, produit par Amazon. Quelle place les plates-formes de visionnage en ligne, et Netflix en particulier, font-ils aux films français ? Comment les voir aux Etats-Unis ? Le mieux reste encore d'aller dans des salles d'art et essai, à l'exemple du Metrograph, qui vient d'ouvrir à new York avec une rétrospective Jean Eustache.

L'Invité de la Dispute, Matthias Pintscher :

Andreï Tarkovski... C'est un artiste qui a marqué la vie de Matthias Pintscher. A voir  ici

Nous évoquerons aussi "The End" de Guillaume Nicloux, avec Gérard Depardieu, Audrey Bonnet et Swann Arlaud.

"The End", de Guillaume Nicloux
"The End", de Guillaume Nicloux

L'équipe

Arnaud Laporte
Arnaud Laporte
Arnaud Laporte
Production
Eric Loret
Chronique
Antoine Guillot
Antoine Guillot
Antoine Guillot
Production déléguée
Emily Barnett
Chronique
Virginie Le Duault
Collaboration
Emmanuel Dupuy
Chronique
Yasmine Youssi
Chronique
Joëlle Gayot
Chronique
Nathalie Crom
Chronique
Fabienne Pascaud
Chronique
Noémie Luciani
Chronique
Marie-Aude Roux
Chronique
Olivier Lamm
Chronique
René Solis
Chronique
Seham Boutata
Collaboration
Julien Gester
Chronique
Thierry Chèze
Chronique
Hugo Cassavetti
Chronique
Joseph Ghosn
Chronique
Laurent Nunez
Chronique
Anna Sigalevitch
Chronique
Jean-Max Colard
Chronique
Charlotte Garson
Chronique
Daniel Finot
Réalisation
Christophe Conte
Chronique
Corinne Rondeau
Chronique
Vincent Huguet
Chronique
Daniel Martin
Chronique
Harry Bellet
Chronique
Anaël Pigeat
Chronique