"Les 8 salopards, "Carol"
"Les 8 salopards, "Carol"
"Les 8 salopards, "Carol"
"Les 8 salopards, "Carol"
Publicité

A l’affiche : "Les 8 Salopards" de Quentin Tarantino et "Carol" de Todd Haynes avec Corinne Rondeau et Julien Gester…

Carol de Todd Haynes
Carol de Todd Haynes

Les 8 Salopards de Quentin Tarantino

Et nous ouvrons cette Dispute avec le nouveau film de Quentin Tarantino, son huitième long-métrage, "Les 8 salopards", sorti mercredi dernier sur les écrans. La revue de presse d’Antoine Guillot nous avait appris comment le cinéaste avait voulu renoncer à tourner ce film, après que le script eut fuité sur internet, puis qu’il s’y attela de nouveau, en réécrivant pour partie le scénario, avec des fins différentes.

Publicité

Il a réuni une fois encore une distribution étourdissante :Jennifer Jason Leigh, Samuel L. Jackson, Kurt Russell, Michael Madsen, Tim Roth, Bruce Dern, Channing Tatum et le moins connu Walton Goggins, habitué des séries télés américaines. Si on compte, ça fait bien huit, les huit salopards du titre. Ajoutez Ennio Moriconne pour la BO de ce film, dont l’action se déroule pour l’essentiel à huis-clos, dans un relais de diligence, coupé du monde par une tempête de blizzard.

Des chasseurs de primes, un shérif, une prisonnière, un bourreau, un général confédéré et un conducteur de troupeaux, voilà tout ce petit monde réuni…

Carol de Todd Haynes

Nous poursuivons cette Dispute consacrée le mardi soir au cinéma avec un film qui a valu à Rooney Mara le prix d’interprétation féminine lors du dernier festival de Cannes. Il s’agit de "Carol", un film de Todd Haynes, adapté de Patricia Highsmith, dans lequel l’actrice américaine partage l’affiche avec l’australienne Cate Blanchett.

Rooney Mara incarne Therese, jeune employée d’un grand magasin de Manhattan, dans les années 50, qui va tomber sous le charme de Carol, une cliente de la haute bourgeoisie. Attirance qui va s’avérer réciproque…

Les Coups de cœur : 

 "Y aura-t-il de la neige à Noël ? " chez Carlotta par Corinne Rondeau

_*David Bowie au cinéma *_par Julien Gester

*
*

: 

"Le cinéma est à nous !"

Gérard Depardieu fait faux bond à la Cinémathèque française pour l'ouverture de sa rétrospective, Toubiana s'en explique.

Le cinéma Utopia de Toulouse fait face à un triplement de son loyer et à l'exigence de "critères moraux" dans sa programmation.

A Belgrade, le cinéma historique Zvezda est devenu un "cinéma libéré" depuis un an qu'il est occupé par ses spectateurs.

 

Cinéma : les choix de Lucinda Childs, chorégraphe

Bibliographie "Quentin Tarantino. Un cinéma déchaîné " aux éditions Capricci (édition augmentée), ’ouvrage collectif, dans lequel on trouve un texte lumineux de Corinne Rondeau sur "Boulevard de la mort" !

"Lucinda Childs : Temps / Danse" de Corinne Rondeau ( CND, 2013)

bandeau dispute mardi 12 janvier
bandeau dispute mardi 12 janvier
© Radio France

L'équipe

Arnaud Laporte
Arnaud Laporte
Arnaud Laporte
Production
Eric Loret
Chronique
Antoine Guillot
Antoine Guillot
Antoine Guillot
Production déléguée
Emily Barnett
Chronique
Virginie Le Duault
Collaboration
Emmanuel Dupuy
Chronique
Hugo Boursier
Collaboration
Yasmine Youssi
Chronique
Joëlle Gayot
Chronique
Nathalie Crom
Chronique
Fabienne Pascaud
Chronique
Noémie Luciani
Chronique
Marie-Aude Roux
Chronique
Olivier Lamm
Chronique
René Solis
Chronique
Seham Boutata
Collaboration
Julien Gester
Chronique
Thierry Chèze
Chronique
Hugo Cassavetti
Chronique
Joseph Ghosn
Chronique
Laurent Nunez
Chronique
Anna Sigalevitch
Chronique
Jean-Max Colard
Chronique
Charlotte Garson
Chronique
Daniel Finot
Réalisation
Christophe Conte
Chronique
Corinne Rondeau
Chronique
Vincent Huguet
Chronique
Daniel Martin
Chronique
Harry Bellet
Chronique
Anaël Pigeat
Chronique