France Culture
France Culture
Publicité

Ce soir, La Dispute, portera sur l'actualité littéraire avec les critiques suivants :

  • Nathalie Crom (Télérama)
  • **Daniel Martin ** (La Montagne / CentreFrance)

-** Frédéric Ferney** (La Revue)

Publicité

**A propos des livres : **

**- Carnets de notes ** , de Pierre Bergounioux (ed. Verdier)

A travers ces « Carnets de notes », on a un grand livre qui donne une idée du temps qui passe. Nathalie Crom

J’essaie de prévenir de futurs messages de nos auditeurs (…) qui vont se dire (…) : en quoi cela m’intéresse-t-il ce que Pierre Bergougnoux a fait à telle heure ? Arnaud Laporte

On a l’impression que la réalité très répétitive du quotidien sert d’écrin à des humeurs, des états d’âme… Il y a du pesant et du léger. Frédéric Ferney

On a un maître qui vient d’un passé lointain et qui traverse le contemporain. Daniel Martin

**- Une simple mélodie, ** d'Arthur Phillips (ed. Cherche Midi)

C’est un livre subtil, élégant, rythmé. (…) C’est un livre sur les saisons de la vie. Frédéric Ferney

**Cette « simple mélodie » n’a pas toujours été très agréable à mes oreilles. Il y a des petits joyaux. ** Arnaud Laporte

Il y a quelque chose de très intemporel dans ce livre. Je trouve que c’est un très beau roman. Nathalie Crom

**Il me semble que la prose est un peu lourde. ** Daniel Martin

**- Là, avait dit Bahi, ** de Sylvain Prudhomme (ed. Gallimard)

Cette balance entre cette vitalité formidable et ce silence, cette façon de se murer et de tourner le dos à l’histoire… Il y a quelque chose là qui est saisi de manière très puissante. Daniel Martin

**D’un point de vue formel, esthétique, c’est remarquablement conduit. ** Nathalie Crom

Ce style, qui est très présent, m’a tenu à distance du texte, m’a empêché d’y entrer. Arnaud Laporte

**Il y a un côté mélopée, cantilène… ce style, il faut rentrer dedans, mais je trouve que c’est extrêmement authentique. ** Frédéric Ferney

Bien sûr la revue de presse littérature du jour, par **Antoine Guillot ** : Ce qu'il advient des manuscrits

« Grâce à un effet de nasse entre éditeurs, il n’y a pas de chef-d’œuvre oublié dans un placard… » ( ***Philippe Demanet, secrétaire littéraire du service des manuscrits de Gallimard) ** *

Et le coup de fil à Olivier Chaudenson, directeur artistique durant trois ans de " Paris en toutes lettres ", festival qui ne sera pas reconduit cette année.

Affiche de l'édition 2011 de Paris en Toutes Lettres
Affiche de l'édition 2011 de Paris en Toutes Lettres
© Radio France

Programmation musicale :

  • Mental disorder , Arnaud Rozenblat, Cezame- I cover the waterfront , Billie Holiday, Dreyfuss Jazz
  • *Ya el menfi * , Akli Yahyaten, Universal

Coups de coeur :

Nathalie Crom : Quatre conférences, de Claude Simon (ed. Minuit)

C’est l’un des livres les plus formidables que j’ai lu cette année.

Daniel Martin : Turquoise , d'Olivier Bramanti et Frédéric Debomy (ed. Buchet-Chastel)

Des textes remarquables, c’est un ensemble somptueux.

Extrait sonore : Raymond Queneau

L'équipe