"Ballade pour Leroy", "Il est avantageux d'avoir où aller"
"Ballade pour Leroy", "Il est avantageux d'avoir où aller"
"Ballade pour Leroy", "Il est avantageux d'avoir où aller"
"Ballade pour Leroy", "Il est avantageux d'avoir où aller"
Publicité

Willy Vlautin raconte la vie d'un ancien soldat d'Irak, tout juste sorti du coma. Emmanuel Carrère retrace 20 ans de sa carrière. Emily Barnett et Philippe Chevilley nous parlent de ces deux livres, sortis chez P.O.L. et Albin Michel. Et La Dispute vous attend d'oreilles fermes!

Avec

La première chose que voit Leroy lorsqu'il sort du coma, c'est la photo d'une pin-up en bikini aux couleurs du drapeau américain. Une vision aussi nette que les sept années qui séparent son départ pour l'Irak de cet instant précis où il se réveille dans un établissement spécialisé. Lui qui avait oublié jusqu'à son nom pourra-t-il redevenir un jour celui qu'il a été ?

Alors qu'il prend une terrible décision, son destin va bouleverser la vie de ceux qui gravitent autour de lui : Freddie, un gardien de nuit, Pauline, une infirmière, sa petite amie Jeanette et sa mère Darla, qui continue à lui lire à haute voix des romans de science-fiction. Pendant que Leroy lutte dans un inquiétant monde parallèle pour sauver sa peau...

Publicité

Après "Motel Life" et "Plein nord", Willy Vlautin signe un roman  sur les oubliés du rêve américain. Un livre magnifique sur ceux qui s'accrochent à la vie envers et contre tout, où courage et bienveillance font contrepoids à la noirceur du quotidien.

"Ballade pour Leroy", de Willy Vlautin, édité chez Albin Michel, 304 pages.

"Ballade pour Leroy", Willy Vlautin
"Ballade pour Leroy", Willy Vlautin

"Il est avantageux d'avoir où aller" réunit la plupart des articles écrits par Emmanuel Carrère depuis 25 ans dans la presse (du Nouvel Observateur à La Règle du jeu, en passant par Les Inrockuptibles ou XXI). Ces textes couvrent les sujets les plus divers : de l’amour à la politique, de la littérature au cinéma, de la société et des faits divers à l’intime. On y lit l’amorce de préoccupations qui donneront plus tard lieu à des livres, on y vit avec l’auteur, ses doutes, ses échecs (par exemple une calamiteuse interview de Catherine Deneuve...), ses réussites, ses enthousiasmes, de Truman Capote à Sébastien Japrisot, du mathématicien anglais Alan Turing à Luke Rinehart. On s’y plonge dans de grands reportages sur la Roumanie, sur une junkie américaine, sur la Russie, sur le forum de Davos. On y lit aussi des préfaces à Moll Flanders de Defoe, à l’intégrale des nouvelles de Philippe K. Dick ou encore à « Epépé », de Ferenc Karinthy. Et même, pendant neuf chroniques écrites pour un magazine italien, il est « envoyé spécial dans le cœur des hommes » et, plus particulièrement, dans le sien. Bref un panorama quasi complet des talents d’Emmanuel Carrère : Analyste, chroniqueur, commentateur, aventurier, satiriste, critique et avant tout écrivain.

"Il est avantageux d'avoir où aller", Emmanuel Carrère, édité chez P.O.L., 500 pages.

"Il est avantageux d'avoir où aller", Emmanuel Carrère
"Il est avantageux d'avoir où aller", Emmanuel Carrère

La Revue de presse culturelle d'Antoine Guillot :

Retrouvez la revue de presse quotidienne d'Antoine Guillot en cliquant ici

Le rêve est possible

Embuches et réussites sur le chemin du premier roman à la française, du manuscrit envoyé par la Poste aux plateformes participatives sur Internet.

L’Invité de la Dispute, Jean-Jacques Beineix :

Littérature : les choix de Jean-Jacques Beineix. [Cliquer ici]

Les coups de cœur :

"Sans oublier la baleine"J.W. Ironmonger, traduction de Christine Barbaste, édité chez Stock, 432 pages. (Philippe Chevilley)

"Sans oublier la baleine", John Ironmonger
"Sans oublier la baleine", John Ironmonger

"Tokyo Vice" de Jake Adelstein  (Emily Barnett)

"Tokyo Vice" de Jake Adelstein, édition Marchialy
"Tokyo Vice" de Jake Adelstein, édition Marchialy

Programmation musicale :

« American Oxygen » de Rihanna

« Break on through » de The Doors

L'équipe

Arnaud Laporte
Arnaud Laporte
Arnaud Laporte
Production
Eric Loret
Chronique
Antoine Guillot
Antoine Guillot
Antoine Guillot
Production déléguée
Emily Barnett
Chronique
Virginie Le Duault
Collaboration
Emmanuel Dupuy
Chronique
Yasmine Youssi
Chronique
Joëlle Gayot
Chronique
Nathalie Crom
Chronique
Fabienne Pascaud
Chronique
Noémie Luciani
Chronique
Marie-Aude Roux
Chronique
Olivier Lamm
Chronique
René Solis
Chronique
Seham Boutata
Collaboration
Julien Gester
Chronique
Thierry Chèze
Chronique
Hugo Cassavetti
Chronique
Joseph Ghosn
Chronique
Laurent Nunez
Chronique
Anna Sigalevitch
Chronique
Jean-Max Colard
Chronique
Charlotte Garson
Chronique
Daniel Finot
Réalisation
Christophe Conte
Chronique
Corinne Rondeau
Chronique
Vincent Huguet
Chronique
Daniel Martin
Chronique
Harry Bellet
Chronique
Anaël Pigeat
Chronique