France Culture
France Culture
Publicité
En savoir plus

Ce soir, la Dispute portera sur l'actualité musicale avec les critiques suivants:

  • Marie-Aude Roux (Le Monde)- Anna Sigalévitch (France Culture)- Emmanuel Dupuy (Diapason) sur les oeuvres suivantes:
  • Carmen , de Georges Bizet à l'Opéra de Rouen, les 1er, 3 et 5 octobre. Direction musicale: Luciano AcocellaMise en scène: Frédéric Roels
Carmen
Carmen

**Emmanuel Dupuy: **

Publicité

*La restitution entière des dialogues est une fausse bonne idée. Les chanteurs d’opéras ne sont pas des comédiens. Par conséquent, les dialogues sont longs et récités. Ce n’est finalement pas intéressant. Le rythme est cassé ainsi que l’action. *

*La voix de Viviane Genaux m’a gêné, malgré une très belle incarnation. Le rôle de Don José est trop lourd pour le chanteur qu’est Florian Laconi. *

*Pour la mise en scène, ils ont misé sur le dépouillement, c’est une bonne chose. *

**Marie-Aude Roux: **

*Heureusement que Carmen est une enfilade de tubes, car il y a un vrai problème dramaturgique. *

*La direction sur les tempos est assez molle et alanguit. Il aurait fallu quelque chose de plus engagé, de plus entraînant. *

**Anna Sigalévitch: **

Vivica Genaux représente le grand intérêt de cette production. Elle est absolument merveilleuse et son physique s’apparente parfois à celui de Brigitte Bardot. Elle tient son personnage. Son articulation admirable, avec un phrasé juste, précis et ciselé. Elle est absolument incarnée dans un mouvement. C’est un ravissement.

*Le seul problème se trouve au cœur de la relation avec Don José. *

*Ils accompagnent l’action sans la prendre en charge. *

*Il y a des idées mais elles restent en pointillés … *

  • Carmen sera représentée à l'Opéra Royal de Versailles, le 14-16 et 18 octobre.

Journée à la Cité de la Musique, dimanche 14 octobre avec Alexandre Tharaud et Frank Baley en 4 mains.

Pochette de l'album
Pochette de l'album

**Marie-Aude Roux: **

*A travers son spectacle, Alexandre Tharaud a eu besoin de mettre en espace cet album pour évoquer au mieux cette ambiance. Le spectacle apporte l’incarnation qui est absente en écoutant le disque. Le spectacle nourrit le disque. *

C’est une évocation avant d’être une restitution. Il a côté dandy, élégant et décalé que j’aime beaucoup.

**Emmanuel Dupuy: **

*Il a le mérite de remettre ces musiques au goût du jour en apportant sa sensibilité personnelle avec une sorte de gravité dans la légèreté. Il apporte son regard élégant et personnel. *

Arnaud Laporte : Malgré le projet louable, ce disque m'a ennuyé, à l'exception d'une plage, "Saint Louis Blues" joué au clavecin. Le problème de cet album, c'est le manque de swing.

**Anna Sigalévitch: **

*Il faut reconnaître la passion sincère de la fabrication de ce disque. Mais il restitue une époque et sa musique, sans récréer l’ambiance. Il y a un côté muséale dans ce disque. Sa personnalité reste trop dans le cadre. Il y a un manque d’instinct. L’entreprise est finalement plus intéressante que sa réalisation. *

Les coups de coeurs :

Emmanuel Dupuy :

  • Rienzi , Richard Wagner au théâtre du Capitole de Toulouse du 30 septembre au 14 octobre.

Direction musicale: Pinchas Steinberg

Mise en scène: Jorge Lavelli

Rienzi
Rienzi

C’est un évènement car cet opéra n’a pas été représenté en France depuis très longtemps.

*Le Capitole a présenté cet opéra dans des conditions parfaites. Mais la production n’est pas complètement exploitée. C’est du gothique flamboyant. Pinchas Steinberg dirige cette partition d’un geste d’acier avec une électricité permanente dans le bras. *

*C’est très bien chanté avec une révélation : Géraldine Chauvet. Elle a un rôle titre écrasant qui exige à la fois, des qualités de lyrisme, de l’endurance et de l’héroïsme. C’est une incarnation fabuleuse. *

Arnaud Laporte :

Scénographie: Patrick Bouchain

Commissaire: Vincent Bessières

Django Reinhardt
Django Reinhardt

Une exposition pédagogique, sentimentale et historique, que méritait bien l’inventeur du jazz manouche, et à voir en parallèle avec l’exposition « Bohèmes » au Grand Palais !

Bien sûr, la revue de presse musicale d'Antoine Guillot

Et le coup de fil de Seham Boutata au directeur de l'Opéra Angers-Nantes, Jean-Paul Davois .

Pastille introductive: Alexandre ASTIER dans Kaamelott .

Références

L'équipe

Arnaud Laporte
Arnaud Laporte
Arnaud Laporte
Production
Eric Loret
Collaboration
Antoine Lachand
Antoine Lachand
Antoine Guillot
Production déléguée
Frédéric Bonnet
Collaboration
Frédérique Briard
Collaboration
Florence Ben Sadoun
Collaboration
Emily Barnett
Collaboration
Michka Assayas
Collaboration
Emmanuel Dupuy
Collaboration
Yasmine Youssi
Collaboration
Alain Spira
Collaboration
Joëlle Gayot
Collaboration
Etienne de Montety
Collaboration
Nathalie Crom
Collaboration
Fabienne Pascaud
Collaboration
Laurence Millet
Réalisation
Lisa Nesselson
Collaboration
Karine Papillaud
Collaboration
Léa Bismuth
Collaboration
Frédéric Ferney
Collaboration
Frédéric Potet
Collaboration
Philippe Delaroche
Collaboration
Marie-Aude Roux
Collaboration
Philippe Régnier
Collaboration
Olivier Lamm
Collaboration
René Solis
Collaboration
Richard Leydier
Collaboration
Sabine Gignoux
Collaboration
Brigitte Salino
Collaboration
Mina Dos Santos
Collaboration
Seham Boutata
Collaboration
Patrick Sourd
Collaboration
David Comeillas
Collaboration
Hugo Cassavetti
Collaboration
Joseph Ghosn
Collaboration
Sabine Audrerie
Collaboration
Jean-Baptiste Thoret
Collaboration
Laurent Nunez
Collaboration
Anna Sigalevitch
Collaboration
Anne-Claire Norot
Collaboration
Jean-Max Colard
Collaboration
Charlotte Garson
Collaboration
Daniel Finot
Réalisation
Christophe Conte
Collaboration
Corinne Rondeau
Collaboration
Vincent Huguet
Collaboration
Véronique Mortaigne
Collaboration
Daniel Martin
Collaboration
Raphaël Sorin
Collaboration
Amobé Mévégué
Collaboration