"Samson et Dalila" et "Parsifal"
"Samson et Dalila" et "Parsifal"
"Samson et Dalila" et "Parsifal"
"Samson et Dalila" et "Parsifal"
"Samson et Dalila" et "Parsifal"
Publicité
Résumé

Au sommaire de cette dispute musicale : un couple biblique, un "festival scénique sacré" wagnérien et une joute musicale signée Vivaldi. Avec Emmanuelle Giuliani, Emmanuel Dupuy et Arnaud Laporte.

avec :

Emmanuel Dupuy (Rédacteur en chef du magazine Diapason), Emmanuelle Giuliani (Journaliste à La Croix).

En savoir plus

Inspiré d’un sujet biblique violent et érotique, l’opéra de Saint-Saëns – qui doit sa création en 1877 à l’insistance de Liszt – met quinze ans avant d’être joué à Paris, au Palais Garnier. Dirigée par Philippe Jordan, cette nouvelle production marque le retour à l’Opéra national de Paris de ce chef-d’œuvre du répertoire qui n’y a plus été joué depuis un quart de siècle. Anita Rachvelishvili incarne ici la prêtresse venimeuse dans une mise en scène de Damiano Michieletto.

"Samson et Dalila" de Camille Saint Saëns, direction musicale de Philippe Jordan, mise en scène de Damiano Michieletto mis en scène du 01 octobre au 5 novembre à l'Opéra Bastille

Publicité
"Samson et Dalila"
"Samson et Dalila"
- Samson © Vincent Pontet OnP

Parsifal s’apparente à une épopée médiévale marquée de références chrétienne et bouddhiste et de tradition ésotérique. Wagner a écrit lui-même le livret qu’il qualifia de "festival scénique sacré". C'est cette majestuosité que s'attache à retranscrire Dimitri Tcherniakov dans une mise en scène au Staatsoper Berlin.

"Parsifal" de Richard Wagner, mise en scène de Dimitri Tcherniakov, disponible en Blu-ray et CD chez Belair classique

"Parsifal" de Richard Wagner, mise en scène de Daniel Barenboim
"Parsifal" de Richard Wagner, mise en scène de Daniel Barenboim
- © Ruth Walz

Le double concerto ressemble chez Vivaldi à une joute : "les étendards sont dressés, les badauds commentent, analysent, comparent, spéculent, le guichet des paris est ouvert", écrit Olivier Fourés. Mais il précise que la joute reste factice. "C’est une scène de théâtre où deux solitudes, au sein d’un groupe, se rencontrent, puis se toisent et se confortent à la fois." Il y aura forcément comparaison entre les deux protagonistes, mais en fin de compte, le triomphe sera collectif.

"Vivaldi - Doubles concertos" de Amandine Beyer et Giuliano Carmignola (Harmonia Mundi)

"Vivaldi - Doubles concertos" de Amandine Beyer et Giuliano Carmignola (Harmonia Mundi)
"Vivaldi - Doubles concertos" de Amandine Beyer et Giuliano Carmignola (Harmonia Mundi)

Le Petit salon de Lucile Commeaux

Tous les jours aux alentours de 21h20 les critiques de la Dispute passent au Petit Salon pour discuter d’un sujet de l’actualité culturelle – nouvelles têtes, polémiques, querelles esthétiques. À retrouver ici.

Programmation musicale

♫ "Parsifal !"de Richard Wagner 

♫ " Concerto per due violini in sib maggiore, rv 527 : I. [allegro]" d'Antonio Vivaldi

Références

L'équipe

Arnaud Laporte
Arnaud Laporte
Arnaud Laporte
Production
Eric Loret
Chronique
Antoine Lachand
Antoine Lachand
Antoine Guillot
Chronique
Lucile Commeaux
Production déléguée
Virginie Le Duault
Collaboration
Emmanuel Dupuy
Chronique
Yasmine Youssi
Chronique
Joëlle Gayot
Chronique
Marie-Aude Roux
Chronique
Olivier Lamm
Chronique
René Solis
Chronique
Boris Pineau
Collaboration
Murielle Joudet
Chronique
Julien Gester
Chronique
Thierry Chèze
Chronique
Hugo Cassavetti
Chronique
Romain Burrel
Chronique
Iris Brey
Chronique
Joseph Ghosn
Chronique
Sophie Rosemont
Chronique
Laurent Nunez
Chronique
Daniel Finot
Réalisation
Corinne Rondeau
Chronique
Daniel Martin
Chronique
Harry Bellet
Chronique
Anaël Pigeat
Chronique