France Culture
France Culture
Publicité
En savoir plus

Ce soir Anna Sigalevitch et Philippe Chevilley débattent à propos de spectacle vivant, Bella figura de Yasmina Reza & La fameuse Tragédie du riche Juif de Malte de Christopher Moarlowe sont au cœur des discussions dans La Dispute avec Arnaud Laporte. - Bella figura de **Yasmina Reza, Mes Thomas Ostermeier, ** au Théâtre Les Gémeaux.

"Bella figura"
"Bella figura"

Un homme et une femme se tiennent sur le parking d’un restaurant de province. Elle, Andrea, mère célibataire, préparatrice en pharmacie, est encore dans la voiture. Son amant, Boris, patron d’une entreprise de miroiterie, essaie de la convaincre d’en sortir, en dépit de l’erreur qu’il vient de commettre : mentionner que le restaurant lui a été conseillé par sa femme… Bella Figura explore la soirée consécutive à cette faute originelle.

Publicité

Un peu plus tard, au même endroit, survient un autre couple, Eric et Françoise, accompagnés par Yvonne, la mère d’Eric. On apprend très vite qu’un lien inopportun les unit aux premiers.

La pièce se déroule presque entièrement à ciel ouvert, dans un jour déclinant. Je n’ai jamais raconté d’histoires dans mes pièces, et on ne sera pas surpris qu’il en aille encore ainsi. À moins qu’on ne considère comme une histoire la matière stagnante et houleuse de la vie.

Yasmina Reza

- La fameuse Tragédie du riche Juif de Malte de Christopher Moarlowe, ** Mes Bernard Sobel ** au Théâtre de l'Epée de Bois, à la Cartoucherie de Vincennes, jusqu'au 29 novembre.

"La Fameuse Tragédie du riche Juif de Malte"
"La Fameuse Tragédie du riche Juif de Malte"

Une œuvre doit être la hache qui fend la mer gelée qui est en nous pour reprendre les termes de Kafka.

Sous nos yeux un peuple se débat pour ne pas succomber sous le poids d’une dette dont on le rend responsable. La dette est l’un des rouages essentiel du système économique sous lequel nous vivons. C’est au travers de cette même « dette » qu’il y a cinq siècles déjà, au cœur même de l’Europe, un poète anglais, Marlowe, essaye de penser sans illusions la nature d’un monde qui est toujours le nôtre et qui sous ses yeux, en 1589, commence à s’édifier. Avec la fin des valeurs, religieuses, collectives, morales, seuls vont compter désormais le pouvoir et la richesse acquis par la force ou la ruse.

Marlowe choisit un « monstre », une caricature scandaleuse pour mettre à jour les « racines du mal » comme Charlie Chaplin le fera en 1947 avec Monsieur Verdoux.

Dans la lignée de Villon, Rimbaud, Genet ou Pasolini, Marlowe fut un artiste subversif et il nous parle encore.

Bernard Sobel

**Coups de coeur: ** Anna Sigalevitch ** a eu un coup de coeur pour Primera carta de San Pablo a los Corintios ** d' Angélica Liddle .

Pour Arnaud Laporte c'est *Ödipus der Tyrann, * ** MesRomeo Castellucc. **

Coup de fil: A Pierre Maillet, membre fondateur du Théâtre des Lucioles, acteur et metteur en scène. Choisi par Marilu Marini pour faire renaitre Copi , romancier, dramaturge et dessinateur argentin francophone, figure majeure du mouvement bohème des années 60/70, **Pierre Maillet ** adapte la Journée d’une rêveuse et Rio de la Plata pour sa création *La Journée d’une rêveuse, * en représentation jusqu'au 28 novembre aux Celestins à Lyon puis du 1er au 4 décembre à la Comédie de Caen, Théâtre des Cordes, et pour finir du 8 au 12 décembre au Théâtre National de Toulouse.

Vous avez bien entendu rendez-vous avec Antoine Guillot pour la revue de presse culturelle: Le théâtre laïcise le monde Peut-on aller voir au théâtre des pièces qui évoquent, de près ou de loin, les attentats que nous venons de vivre ? En question, "Les Frises du Parthénon", dans la mise en scène de romeo Castellucci, "Fantômas" et "Monsieur Optimiste" à Bruxelles, "Iris" et "Le Maniement des armes" à Paris...

Références

L'équipe

Arnaud Laporte
Arnaud Laporte
Arnaud Laporte
Production
Eric Loret
Chronique
Antoine Lachand
Antoine Lachand
Antoine Guillot
Production déléguée
Emily Barnett
Chronique
Virginie Le Duault
Collaboration
Emmanuel Dupuy
Chronique
Yasmine Youssi
Chronique
Joëlle Gayot
Chronique
Nathalie Crom
Chronique
Noémie Luciani
Chronique
Marie-Aude Roux
Chronique
Olivier Lamm
Chronique
René Solis
Chronique
Seham Boutata
Collaboration
Julien Gester
Chronique
Thierry Chèze
Chronique
Hugo Cassavetti
Chronique
Joseph Ghosn
Chronique
Laurent Nunez
Chronique
Jean-Max Colard
Chronique
Daniel Finot
Réalisation
Corinne Rondeau
Chronique
Vincent Huguet
Chronique
Daniel Martin
Chronique
Harry Bellet
Chronique
Anaël Pigeat
Chronique