Spectacle vivant en direct du Salon du livre (Parc d'exposition de la Porte de Versailles)

France Culture
France Culture
Publicité

Ce soir, la Dispute s'invite au Salon du livre.

Enregistrée de 17h15 à 18h15 en public au Salon du livre (Hall 1 - K11) le lundi 19 mars, la dispute portera sur le spectacle vivant avec les critiques suivants :

Publicité
  • Joëlle Gayot
  • Fabienne Pascaud (Télérama)
  • René Solis (Libération)

A propos des spectacles :

Oncle Vania, d'après Anton Tchekhov, mise en scène Alain Françon

**Alain Françon propose un univers extrêmement bien maîtrisé, sa sensibilité, sa direction d'acteur et son travail sur l'espace font merveille. ** Arnaud Laporte

Il y a quelque chose de très beau dans la façon qu'a le spectacle de prendre son temps. (...) Cela manque de souffle, de crédibilité. René Solis

C'est un sommet d'académisme. (...) Il n'y a pas d'idée dans cette mise en scène. Fabienne Pascaud

**C'est une histoire d'impuissance avortée. (...) Le mot d'ordre : Soyez réaliste, demandez le possible. ** Joëlle Gayot

Oncle Vania, d'après Anton Tchekhov, mise en scène Christian Benedetti

**Ce texte, plus il est dit vite, mieux on le comprend. (...) Vous êtes comme ivre de mots. ** Fabienne Pascaud

Tout est sous le signe de l'urgence. (...) C'est impossible de créer du sens avec des mots dits à la vitesse d'une mitraillette. Joëlle Gayot

**On entend incroyablement bien la brutalité de cette vie désespérante. (...) Il y a quelque chose de l'immédiateté dont il ne reste plus rien. ** René Solis

Contes africains d'après Shakespeare, de Krzysztof Warlikowski

**Un chef-d'oeuvre. (...) Un spectacle à la fois hypnotique, envoûtant. ** Joëlle Gayot

Il y a des scènes totalement bouleversantes, dans la violence, la compassion. (...) Il y a des choses moins abouties. René Solis

**Il y a quelques moments de faiblesse, un peu complaisants. ** Arnaud Laporte

**Il y a des pépites, mais c'est un monument de complaisance. (...) Je ne vais pas au théâtre pour me perdre, je vais au théâtre pour me retrouver. ** Fabienne Pascaud

Et en lieu et place du coup de fil, Michel Orier, directeur de la scène nationale de Grenoble, et Président de l’Association des Scènes Nationales, se joindra à notre table ronde, à l'occasion des rencontres " Les Scènes battent la campagne ".

Et bien sûr la revue de presse Spectacle vivant d'Antoine Guillot : Molières et intégristes, la suite

“ Jean-Michel Ribes, qui avait accueilli en décembre dans son théâtre * Golgota Picnic, pièce dénoncée par les traditionalistes, a été agressé mardi 13 mars à Nancy par deux hommes se réclamant de l’intégrisme catholique, qui lui ont jeté au visage * « une assiette remplie d’excréments et de tracts » **, a indiqué mercredi la direction de l’Opéra de la ville.“ ** (AFP)

Extrait sonore : Antoine Vittez

L'équipe