"2666" de Roberto Bolaño, adaptation et mise en scène de Julien Gosselin
"2666" de Roberto Bolaño, adaptation et mise en scène de Julien Gosselin
"2666" de Roberto Bolaño, adaptation et mise en scène de Julien Gosselin - © Simon Gosselin
"2666" de Roberto Bolaño, adaptation et mise en scène de Julien Gosselin - © Simon Gosselin
"2666" de Roberto Bolaño, adaptation et mise en scène de Julien Gosselin - © Simon Gosselin
Publicité
Résumé

Une émission spéciale consacrée au spectacle monstre de Julien Gosselin, "2666", d'après le roman posthume de Roberto Bolaño. Avec René Solis, Joëlle Gayot et Arnaud Laporte

avec :

Joëlle Gayot (Productrice de l'émission "Une saison au théâtre" sur France Culture), René Solis (Journaliste à délibéré.fr).

En savoir plus

En cinq parties ("Les critiques", "Amafitano", "Fate", "Les crimes" et "Archimboldie"), Julien Gosselin et la compagnie de "Si vous pouviez lécher mon cœur" donnent vie à l'ample roman inachevé de Roberto Bolaño paru à titre posthume en 2004. Très remarqué au dernier Festival d'Avignon, ce spectacle de 11h05 ( dont trois heures d'entracte) suit la structure éparse de l’œuvre, dont les segments en apparence automnes se déroulent dans la ville mexicaine de Santa Teresa, ravagée par des assassinats de femmes.

"2666" de Roberto Bolaño, adaptation et mise en scène de Julien Gosselin, au Théâtre de l'Odéon (Ateliers Berthier) du 10 septembre au 16 octobre (dans le cadre du Festival d'Automne), puis en tournée jusqu'en mai 2017 (Toulouse, Brest, Grenoble, Strasbourg, Mulhouse, Amsterdam).

Publicité
"2666" de Roberto Bolaño, adaptation et mise en scène de Julien Gosselin
"2666" de Roberto Bolaño, adaptation et mise en scène de Julien Gosselin
- © Simon Gosselin

Le Petit salon de Lucile Commeaux

Tous les jours aux alentours de 21h20 les critiques de la Dispute passent au Petit Salon pour discuter d’un sujet de l’actualité culturelle – nouvelles têtes, polémiques, querelles esthétiques. À retrouver ici.

Coups de cœur / coups de griffe

"Duc de Gothland" de Christian Dietrich Grabbe, mise en scène de Bernard Sobel, au Théâtre de l’Épée de Bois (La Cartoucherie) jusqu'au 29 octobre (Joëlle Gayot et René Solis)

Le coup de fil

Lucile Commeaux appelle ce soir Denis Lafaurie, directeur du Cratère, scène nationale d'Alès.

Références

L'équipe

Arnaud Laporte
Arnaud Laporte
Arnaud Laporte
Production
Antoine Lachand
Antoine Lachand
Antoine Guillot
Chronique
Lucile Commeaux
Production déléguée
Virginie Le Duault
Collaboration
Emmanuel Dupuy
Chronique
Yasmine Youssi
Chronique
Joëlle Gayot
Chronique
Marie-Aude Roux
Chronique
Olivier Lamm
Chronique
René Solis
Chronique
Boris Pineau
Collaboration
Murielle Joudet
Chronique
Julien Gester
Chronique
Thierry Chèze
Chronique
Hugo Cassavetti
Chronique
Romain Burrel
Chronique
Iris Brey
Chronique
Joseph Ghosn
Chronique
Sophie Rosemont
Chronique
Laurent Nunez
Chronique
Daniel Finot
Réalisation
Corinne Rondeau
Chronique
Daniel Martin
Chronique
Harry Bellet
Chronique
Anaël Pigeat
Chronique