"The Fountainhead. La Source vive" et "Une légère blessure"
"The Fountainhead. La Source vive" et "Une légère blessure"
"The Fountainhead. La Source vive" et "Une légère blessure"
Publicité
Résumé

Au théâtre ce soir : "The Foutainhead", mis en scène par Ivo van Hove au Théâtre de l'Odéon et "Une légère blessure", mis en scène par Othello Vilgard au Théâtre du Rond-Point. Avec Anna Sigalevitch, Corinne Rondeau, Lucile Commeaux et Arnaud Laporte.

avec :

Anna Sigalevitch (Journaliste et auteure), Corinne Rondeau (Maître de conférences en esthétique et sciences de l’art à l’Université de Nîmes et critique d'art).

En savoir plus

Être ce que l’on est, créer ce que l’on doit, sans aucune concession : pour l’architecte Howard Roark, cela va de soi. Pour Peter Keating, son condisciple, il faut au contraire écouter les clients, répondre à leur demande. Retentissant sur leur vie intime, leur art, leur position sociale, les choix des deux hommes les conduisent jusqu’au choc... Quelle est l’essence de la création ?

"The Fountainhead. La Source vive" d'Ayn Rand, mise en scène d'Ivo van Hove, à l'Odéon, Théâtre de l'Europe (Ateliers Berthier, 17ème) du 10 au 17 novembre.

Publicité
"The Fountainhead. La Source vive" d'Ayn Rand, mise en scène d'Ivo van Hove,
"The Fountainhead. La Source vive" d'Ayn Rand, mise en scène d'Ivo van Hove,

Ce soir, c’est repas de famille. Débarquent le père, la mère, le frère, la belle-sœur, leurs gosses. Elle les attend, elle met le couvert. Elle parle. C’est une femme, seule dans la maison et le silence, elle se raconte. Plus loin, dans la cuisine, une autre femme prépare le dîner. Femme cachée, autres origines, autre langue, autre religion. Celle-là, on ne la verra pas. C’est à elle que s’adresse la femme qui reçoit. Elle la tutoie, lui parle des hommes, de sexe, de ses expériences avec Sandra, Roberto, de ses rêves de crocodiles qui l’avalent. Elle dit tout. Sans pudeur, jusqu’au secret lointain, son trauma, jusqu’à sa "légère blessure".

"Une légère blessure" de Laurent Mauvignier, mise en scène d'Othello Vilgard, au Théâtre du Rond-Point du 3 novembre au 27 novembre.

"Une légère blessure" de Laurent Mauvignier, mise en scène d'Othello Vilgard, au Théâtre du Rond-Point
"Une légère blessure" de Laurent Mauvignier, mise en scène d'Othello Vilgard, au Théâtre du Rond-Point

Le Petit salon de Lucile Commeaux

Tous les jours aux alentours de 21h20 les critiques de la Dispute passent au Petit Salon pour discuter d’un sujet de l’actualité culturelle – nouvelles têtes, polémiques, querelles esthétiques. À retrouver ici.

Coups de cœur / coups de griffe

"Le Cirque invisible" de Victoria Chaplin et Jean-Baptiste Thierrée. Au Théâtre du Rond-Point du 15 au 27 novembre (Anna Sigalevitch)

"Designing Dreams, A Celebration of Leon Bakst", au Nouveau Musée National de Monaco-Villa Sauber, jusqu'au 15 janvier (Corinne Rondeau)

Le coup de fil

Lucile Commeaux appelle ce soir Simon Tanguy pour "I Wish I Could Speak in Technicolor", à la Passerelle - Scène nationale de Saint Brieux le 15 novembre.

Références

L'équipe

Arnaud Laporte
Arnaud Laporte
Arnaud Laporte
Production
Eric Loret
Chronique
Antoine Guillot
Antoine Guillot
Antoine Guillot
Chronique
Lucile Commeaux
Lucile Commeaux
Lucile Commeaux
Production déléguée
Virginie Le Duault
Collaboration
Emmanuel Dupuy
Chronique
Yasmine Youssi
Chronique
Joëlle Gayot
Chronique
Marie-Aude Roux
Chronique
Olivier Lamm
Chronique
René Solis
Chronique
Boris Pineau
Boris Pineau
Boris Pineau
Collaboration
Murielle Joudet
Chronique
Julien Gester
Chronique
Thierry Chèze
Chronique
Hugo Cassavetti
Chronique
Romain Burrel
Chronique
Iris Brey
Chronique
Joseph Ghosn
Chronique
Sophie Rosemont
Chronique
Laurent Nunez
Chronique
Daniel Finot
Réalisation
Corinne Rondeau
Chronique
Daniel Martin
Chronique
Harry Bellet
Chronique
Anaël Pigeat
Chronique