"Monsieur Motobécane", "War Horse", "Chewing Gum Silence"
"Monsieur Motobécane", "War Horse", "Chewing Gum Silence"
"Monsieur Motobécane", "War Horse", "Chewing Gum Silence"
"Monsieur Motobécane", "War Horse", "Chewing Gum Silence"
"Monsieur Motobécane", "War Horse", "Chewing Gum Silence"
Publicité
Résumé

Au sommaire de Dispute Théâtre : "Monsieur Motobécane", de Bernard Crombey, "War Horse", de Nick Stafford, "Chewing Gum Silence", d’Antonin Tri Hoang et Samuel Achache

avec :

Philippe Chevilley (Chef du service culture des Echos), Marie Sorbier (Rédactrice en chef de I/O et productrice d'Affaire en cours sur France Culture), Marie-José Sirach (Chef du service culture à L'Humanité).

En savoir plus

"Monsieur Motobécane", c'est poignant, douloureux et jubilatoire à la fois.

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.

Présentation : Monsieur Motobécane sillonne les routes de Picardie sur sa mobylette bleue. Il croise sur sa route la petite Amandine, huit ans, qui fuit le domicile familial. Cette surprenante rencontre, aussi troublante soit-elle, nous donne réflexion que l’authenticité du langage peut émerger au-dessus des lois, et balayer toutes formes de préjugés.  Une leçon de vie prend naissance dans une vibrante symphonie humaine...

Avec : Bernard Crombey

Publicité

Plus d'informations : "Monsieur Motobécane", de Bernard Crombey // jusqu’au 31 janvier 2020 au Théâtre de Belleville

L'avis des critiques : 

« Un seul en scène qui touche par la justesse de ses intentions. » Marie Sorbier

« Un monologue intérieur violent, cruelle mais d’une très belle humanité. » Marie-José Sirach

« Une fable désespérée sur les ravages de la solitude et le mal qu’on fait aux enfants et aux hommes. » Philippe Chevilley

"War Horse", une fresque théâtrale haletante"

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.

Présentation : Sur scène, 34 comédiens et chanteurs composent cette grande fresque historique et musicale empreinte d’émotion et de poésie, aux côtés de marionnettistes de talent qui donnent vie à des chevaux plus vrais que nature grâce au travail de la compagnie sud-africaine Handspring Puppet Company. Véritable spectacle d’aventure pour toute la famille, WarHorse a été présenté en première mondiale le 9 octobre 2007 au National Theatre de Londres où il est resté à l’affiche pendant deux saisons avant d’être présenté au New London Theatre (West End) en mars 2009. Depuis, il s’est produit dans 97 villes et 13 pays, dont des productions à Broadway, à Toronto et à Berlin, ainsi qu’en tournée au Royaume-Uni et en Irlande, en Amérique du Nord, aux Pays-Bas, en Belgique et en Chine. La France est le 14e pays à accueillir le spectacle.

Avec : 34 comédiens et chanteurs

Plus d'informations : "War Horse", de Nick Stafford (adapté du livre de Michael Morpurgo), mise en scène de Marianne Elliott et Tom Morris // jusqu’au 29 décembre à La Seine Musicale

L'avis des critiques : 

« Une fresque historique qui tient grâce à ses objets animés. » Marie Sorbier

« Une sombre épopée spectaculaire et humaniste menée au grand galop. » Philippe Chevilley

"Chewing Gum Silence", une fable sur la place de la mélodie dans notre quotidien

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.

Présentation : On a tous, un jour ou l’autre, un petit air qui nous trotte dans la tête. En allemand, il existe même un mot assez imagé pour décrire le phénomène : Ohrwurm, « vers d’oreille ». Heureusement des chercheurs de l’université de Reading, en Angleterre, ont découvert qu’il est possible de s’en débarrasser en mâchant du chewing-gum. Cette histoire ne pouvait qu’attirer le jazzman Antonin Tri Hoang qui a toujours placé la mélodie au centre de ses questionnements. Pour son premier spectacle tout public, Chewing gum Silence, avec le metteur en scène Samuel Achache, le musicien a mené des ateliers avec des écoliers de Seine-Saint-Denis durant lesquels ils ont travaillé autour de « petits bouts d’airs » transmis par les jeunes participants. Des ritournelles d’autant plus touchantes qu’elles ont été déformées par la mémoire et les capacités vocales des enfants. Sur scène, les musiciens, Antonin Tri Hoang, la pianiste Jeanne Susin et le batteur Thibault Perriard, incarnent trois archivistes sonores sur une scène encombrée de boîtes remplies des mélodies du monde. Cherchant à en organiser la circulation, ils les font apparaître et disparaître dans un grand jeu de cache-cache musical.

Avec : Thibault Perriard, Jeanne Susin, Antonin Tri Hoang

Plus d'informations : "Chewing Gum Silence", d’Antonin Tri Hoang et Samuel Achache, (avec le Festival D’automne) // le 23 novembre au Nouveau Théâtre de Montreuil, le 7 décembre à La Dynamo de Banlieues Bleues, du 21 décembre au 11 janvier au Théâtre de l'Aquarium, le 17 janvier au Théâtre Alexandre Dumas (Saint-Germain-en-Laye), 

L'avis des critiques : 

« Un très jolie spectacle sur l’acte même de création. » Marie Sorbier

« L’art de mettre en boîte les mélodies les plus folles et débridées. » Marie-José Sirach

« Une petite cantate entêtante et drolatique. » Philippe Chevilley

Coup de cœur de Marie-José Sirach pour "Féminines", de Pauline Bureau au Théâtre des Abbesses

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.

Présentation : L’histoire de la premiere équipe de france de football féminin, point de départ d’une formidable aventure humaine.

Avec : Yann Burlot, Nicolas Chupin, Rébecca Finet, Sonia Floire, Camille Garcia, Marie Nicolle, Louise Orry-diquero, Anthony Roullier, Catherine Vinatier

Plus d'informations : "Féminines", de Pauline Bureau au Théâtre des Abbesses

Références

L'équipe

Arnaud Laporte
Arnaud Laporte
Arnaud Laporte
Production
Antoine Lachand
Antoine Lachand
Antoine Guillot
Chronique
Catherine Robin
Chronique
Charles Arden
Chronique
Lucile Commeaux
Production déléguée
Emmanuel Dupuy
Chronique
Yasmine Youssi
Chronique
Laura Capelle
Chronique
Laurent Bury
Chronique
Philippe Azoury
Chronique
Marie-Aude Roux
Chronique
Thomas Corlin
Chronique
Olivier Lamm
Chronique
Marie Sorbier
Chronique
René Solis
Chronique
Sally Bonn
Chronique
Boris Pineau
Collaboration
Murielle Joudet
Chronique
Julien Gester
Chronique
Sophie Bourdais
Chronique
Thierry Chèze
Chronique
Hugo Cassavetti
Chronique
Iris Brey
Chronique
Joseph Ghosn
Chronique
Sophie Rosemont
Chronique
Laurent Nunez
Chronique
Olivier Joyard
Chronique
Corinne Rondeau
Chronique
Florian Gaité
Chronique
Sonia Déchamps
Chronique
Aïssatou N'Doye
Collaboration
Alexandre Fougeron
Réalisation
Mathilde Wagman
Chronique
Anaël Pigeat
Chronique