Cité sanitaire Clairvivre
Cité sanitaire Clairvivre
Cité sanitaire Clairvivre
Publicité
Résumé

En 1931, au milieu de la campagne périgourdine, la fédération nationale des blessés du poumon entreprend la construction d'une cité sanitaire, Clairvivre, pour faire face au fléau de la tuberculose.

En savoir plus

Au bonheur des Clairvivants

Un documentaire de Sarah Masson, réalisé par Anne Fleury.

Publicité

En 1931, au milieu de la campagne périgourdine, la fédération nationale des blessés du poumon entreprend la construction d'une cité sanitaire, Clairvivre, pour faire face au fléau de la tuberculose. Au sortir de la guerre 1914-1918, on compte en effet 190.000 blessés du poumon.

Dès les années 1930, Clairvivre est pensée comme une ville autonome, avec ses codes, ses équipements, ses distractions. Eau courante, chauffage central, électricité, mais aussi cinéma, théâtre, hôtel-restaurant, tout est fait pour le bonheur des Clairvivants. Contrairement aux sanatoriums classiques, les malades sont soignés entourés de leurs familles.

Devenue établissement public dans les années 1980, la cité est aujourd'hui un ESAT (établissement et service d'aide par le travail) et un CRP (Centre de reconversion professionnelle), au service des blessés de la vie et du travail. Ce documentaire retrace les origines de la cité, son architecture, son but social et thérapeutique.

Avec les témoignages de Jacqueline Desthomas, habitante de la région et co-auteur de Clairvivre, de l'utopie à la réalité ; Christian Boisson, Général à la retraite ; Ginette Géraud et Germaine Laurent, habitantes des environs, Madeleine Porchat, doyenne de Clairvivre ; Mévéna Maé, chargée de mission au Pays d'art et d'histoire Vézère-Ardoise; Robert Talbot, Président de la FNBPC; Jean-Louis Bardet, ancien pensionnaire et employé de Clairvivre et Jean-Louis Cohen, historien de l'architecture et des villes.

Merci à Thierry Dupasquier, Jean-Bernard Gauthier, Laurent Delfour, Bruno Devaud, François Grand, Martine Marquet, Alain Maigret, Daniel Défossé, Anne Boissieras, Jean-François Amadou et à tous les résidents de Clairvivre.

Bibliographie :

Références

L'équipe

Emmanuel Laurentin
Emmanuel Laurentin
Françoise Camar
Réalisation
Aurélie Marsset
Collaboration
Renaud Dalmar
Réalisation
Séverine Liatard
Production déléguée
Séverine Cassar
Réalisation
Victor Macé de Lépinay
Production déléguée
Maryvonne Abolivier
Collaboration
Anne Fleury
Réalisation
Anaïs Kien
Production déléguée