Manuscrit de Pierre Boyer, bibliothèque de Lyon
Manuscrit de Pierre Boyer, bibliothèque de Lyon ©Radio France - Emmanuel Laurentin
Manuscrit de Pierre Boyer, bibliothèque de Lyon ©Radio France - Emmanuel Laurentin
Manuscrit de Pierre Boyer, bibliothèque de Lyon ©Radio France - Emmanuel Laurentin
Publicité

Dans cette émission d'archives, Emmanuel Laurentin se penche en compagnie d'Yves Krumenacker et de Patrick Cabanel sur les origines françaises supposées du protestantisme, à travers notamment l'exemple des Vaudois et des cathares, deux églises considérées comme "hérétiques" qui lui préexistèrent.

Avec
  • Patrick Cabanel Professeur d'histoire contemporaine à l'Université de Toulouse-le Mirail
  • Yves Krumenacker Professeur d'histoire moderne à l’université Jean Moulin Lyon 3.

Cette généalogie du protestantisme, rêvée dès le XVIe siècle, revivifiée au XIXe, perdure aujourd'hui, entre régionalisme et mythographie. 

Au cours de cette émission, Yves Krumenacker et Patrick Cabanel expliquent comment la nouveauté de la Réforme pose problème dans la culture religieuse du XVIe siècle, et comment on cherche alors - à travers racines et filiations - à la légitimer et à tisser une continuité depuis l'église primitive. Plusieurs fils sont donc tissés à l'époque autour de la tradition de l'opposition à la papauté, d'une continuité de la pureté première de l'église apostolique, ou encore à travers la succession des hérésies… Luther lui même cherchera à retrouver des ancêtres à la Réforme, chez Jan Hus par exemple. Bref, Vaudois et Cathares se posent alors en "origines choisies", et les vaudois d'autant plus que la branche qui a subsisté depuis le Moyen Age s'est ralliée à la Réforme en 1532 lors du synode de Chanforan, au cœur des vallées vaudoises du Piémont. 

Publicité

La discussion entre Emmanuel Laurentin et ses deux invités se prolonge ensuite jusqu'au XIXe siècle où la question des origines françaises et non allemandes de la Réforme va resurgir dans le contexte de la guerre de 1870 (et là encore les Vaudois seront au coeur de cette filiation française). C'est l'occasion de rappeler l'oeuvre de Napoléon Peyrat et de parler de l'amalgame régionaliste, très présent aujourd'hui encore, qui perçoit chez les cathares, vaudois et camisards un constant esprit de "résistance méridionale".

Textes lus par Daniel Kenigsberg :

  • Théodore de Bèze, Histoire ecclésiastique des églises réformées (1580)
  • Pierre Boyer, Abrégé d'histoire des Vaudois (1691)
  • Napoléon Peyrat, Histoire des albigeois (1880)

L'équipe

Emmanuel Laurentin
Emmanuel Laurentin
Emmanuel Laurentin
Production