Scribe assis (2 600 avant J.C.), Musée du Louvre, décembre 1997
Scribe assis (2 600 avant J.C.), Musée du Louvre, décembre 1997
Scribe assis (2 600 avant J.C.), Musée du Louvre, décembre 1997 ©Getty - Raphael GAILLARDE/Gamma-Rapho
Scribe assis (2 600 avant J.C.), Musée du Louvre, décembre 1997 ©Getty - Raphael GAILLARDE/Gamma-Rapho
Scribe assis (2 600 avant J.C.), Musée du Louvre, décembre 1997 ©Getty - Raphael GAILLARDE/Gamma-Rapho
Publicité
Résumé

De tout temps, l'Egypte a fasciné la France. Pourquoi pareille histoire d'amour ?

avec :

Jean Leclant (égyptologue, professeur honoraire au Collège de France (1920-2011)).

En savoir plus

Afin de comprendre les raisons et les formes prises au cours des siècles par l'égyptomanie hexagonale, Emmanuel Laurentin s'entretient avec Jean Leclant, qui a commencé ses études d'égyptologie pendant la Seconde Guerre mondiale. Il raconte la fascination qu'il éprouvait enfant pour le mastaba du Louvre, puis la poursuite à l'âge adulte de cette vocation qui l'a conduit loin sur les bords du Nil, jusqu'au Soudan qu'il connaît bien. L'Egypte plus que jamais comme "terre d'Afrique ". Mais par-delà le parcours personnel, cet entretien est également l'occasion d'évoquer quelques grandes étapes historiques de l'égyptomanie, quelques-unes de ses grandes figures, de Champollion à Howard Carter et au chanoine Etienne Drioton qui dirigeait après-guerre le département des Antiquités au Musée du Caire. A travers toutes ces étapes se dessine de la sorte une relation privilégiée de la France à l'Egypte, et le respect, également, pour cette culture magique. Un lien privilégié entre les deux pays, une relation qui perdure mais qui ne manque pas d'évoluer, amenant de nouvelles interrogations : quels crédits, quelles spécialisations dans l'égyptologie contemporaine ?

Références

L'équipe

Emmanuel Laurentin
Emmanuel Laurentin