Brassaï (1899-1984), poète de la nuit : épisode 3/4 du podcast Une histoire de la nuit

Gyula Halász, dit Brassaï (1899-1984)
Gyula Halász, dit Brassaï (1899-1984) ©Getty - Baron
Gyula Halász, dit Brassaï (1899-1984) ©Getty - Baron
Gyula Halász, dit Brassaï (1899-1984) ©Getty - Baron
Publicité

Photographe d’un Paris interlope comme de la brillante société de la danse et de l’opéra, auteur d’une œuvre aujourd’hui célèbre dans le monde entier, du Japon aux Etats-Unis, Brassaï est entré dans la légende en se promenant... la nuit.

Avec
  • Brassaï Photographe
  • Luc Gwiazdzinski Géographe, professeur à l'Ecole nationale supérieure d'architecture de Toulouse, chercheur au LRA et associé à l’EIREST (Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne)

La Fabrique vous invite aujourd'hui à retrouver aujourd'hui l'œuvre de Brassaï, inoubliable auteur de Paris de nuit , qui fut le photographe majeur de la vie nocturne de l'entre-deux-guerres dans la capitale, bals, rues, enseignes… Donc c'est Brassaï lui-même que l'émission vous invite à réentendre au cours d'entretiens radiophoniques captés des années 1950 aux années 1970. Le photographe y livre ses techniques de prises de vues nocturnes, ses lieux (canal Saint-Martin, Notre-Dame), ses rencontres et échanges avec les vidangeurs ou les flics… Il y témoigne surtout du fait que c'est la nuit et elle seule qui l'a amené à pratiquer la photographie. Cette sélection d'archives permet également d'entendre Prévert - lecteur d'un petit poème sur les photos de Brassaï, et d'évoquer la figure du marcheur Léon-Paul Fargue, fin connaisseur du Paris de jour et de nuit. En regard de ces archives, l'émission vous propose par ailleurs d'écouter en direct les analyses et conclusions du géographe Luc Gwiazdzinski, qui nous parle de la nuit d'avant, mais surtout de l'évolution contemporaine des territoires nocturnes. Il nous explique ici comment les populations changent du jour à la nuit, refaçonnent les espaces et les habitudes, et comment la période contemporaine tend à grignoter, à réduire toujours plus ce monde singulier de la nuit, devenu plus élitiste.

Paul Morand, Brassaï, Paris de nuit,  Arts et Métiers Graphiques, 1933
Paul Morand, Brassaï, Paris de nuit, Arts et Métiers Graphiques, 1933
© Getty - IPC Magazines/Picture Post

L'équipe