Bal des 3 colonnes au 51 rue de Lappe -  Crédits : collection A. Ricros
Bal des 3 colonnes au 51 rue de Lappe - Crédits : collection A. Ricros
Bal des 3 colonnes au 51 rue de Lappe - Crédits : collection A. Ricros
Publicité
Résumé

Ce documentaire évoque l’histoire du Quartier parisien de la Roquette, au début du XXème siècle sur les traces des musiciens.

En savoir plus

Un documentaire de Péroline Barbet, réalisé par Véronique Samouiloff

Ce sera l’histoire du Quartier de la Roquette, à Bastille à l’aube du XXème siècle sur les traces d’Antonin Bouscatel et de ses amis musiciens.

Publicité

Ils avaient débarqué un jour sans le sou en gares de Lyon et d’Austerlitz. Rien ne les distingue des autres immigrés auvergnats de leur génération, sinon un talent particulier pour un instrument nouveau à l’époque, la cabrette. Cet instrument au son franc et piquant, cette cabrette charnelle et provocante va faire danser Paris. Ils en deviendront les virtuoses.

Elle va dynamiser leur ascension sociale et les projeter dans la vie du Paris nocturne ; un Paris bruyant, populeux et vivant. La cabrette s'est effacée progressivement, mais le nom reste attaché à l’une des musiques emblématiques de l’histoire française, née de ce métissage de l’Auvergne parisienne et de l’immigration italienne: le musette

Ce sera une oreille portée sur les musiques de la mémoire et de l’exil, dans une ville en pleine expansion marquée par ses immigrations rurales.

Ce sera une plongée dans les trames sinueuses d’une musique de confluences, faite d’aller-retour trompeurs, entre ruralité affichée et urbanité vécue.

Cette histoire musicale patiemment reconstituée par une poignée de musiciens-chercheurs est aussi celle des transmissions, des filiations choisies et des réinventions, puisque des fils artistiques continuent à se tisser aujourd’hui, à Paris comme en Auvergne. Ainsi vont les musiques de tradition orale, par propagation, par contagion, marquées par les disparitions naturelles et des résurgences inattendues.

Avec les musiciens-chercheurs Jean-Francois Vrod, Eric Montbel et André Ricros, et Claude Dubois (historien), René Saget (musicien)

Merci à l’AMTA, l’Agence des Territoires d’Auvergne à Riom, en particulier à André Ricros, auteur du livre « Bouscatel, le roman d’un cabrettaire » (éditions Italique), pour ses recherches et ses photos, et à Eric Desgrugillier, responsable du centre de documentation. Merci à la FAMDT et à Trad Mag (Philippe Krumm), qui diffusent et valorisent au quotidien ces musiques.

Musiques : Peteyrolle d’André Ricros, violon de Jean-François Vrod et accordéon de René Saget. Disques « Au-dessus du monde » ARFI/Auvergne imaginée et La soustraction des fleurs, Label Signature, Ocora Radio France

Textes lus par : Catherine Giron

Prise de son : Philippe Etienne et Etienne Leroy

Mixage : Julien Doumenc

Références

L'équipe

Emmanuel Laurentin
Emmanuel Laurentin
Françoise Camar
Réalisation
Aurélie Marsset
Collaboration
Renaud Dalmar
Réalisation
Séverine Liatard
Production déléguée
Séverine Cassar
Réalisation
Victor Macé de Lépinay
Production déléguée
Francesca Fossati
Francesca Fossati
Francesca Fossati
Collaboration
Anne Fleury
Réalisation
Anaïs Kien
Anaïs Kien
Anaïs Kien
Production déléguée