George Guynemer en 1916.
George Guynemer en 1916. ©AFP - Elk-Opid / Photo12
George Guynemer en 1916. ©AFP - Elk-Opid / Photo12
George Guynemer en 1916. ©AFP - Elk-Opid / Photo12
Publicité

Le documentaire du jour évoque la figure de Georges Guynemer, «tombé en plein ciel de gloire » le 11 septembre 1917 - il n’avait pas 23 ans - après 53 victoires homologuées qui faisaient de lui « l’as des as » de l’aviation française.

Un documentaire de Victor Macé de Lépinay réalisé par Anne Fleury

Comment ce pâle et malingre fils de bonne famille, plusieurs fois ajourné par l’armée, est-il devenu « l’admirable tueur de boches » dont la France entière a suivi les exploits au cours des années 1916 et 1917 ? Les combats aériens d’alors ressemblaient-ils vraiment, comme les images d’Epinal l’ont montré, à des joutes tournoyantes mettant aux prises de vertueux chevaliers de l’air ? Le mystère de la disparition de Guynemer - rappelons que l’on n’a rien retrouvé de son corps ni de son avion - a-t-il été levé ? Autant de questions auxquelles les spécialistes interrogés ici tentent de répondre…

Publicité

Mais au-delà des aspects biographiques ou techniques, ce documentaire se penche - nous sommes dans « La Fabrique de l’Histoire » - sur la « fabrique du héros ». Pourquoi et comment l’armée française a-t-elle décidé un beau jour de faire de l’un de ses aviateurs, et de celui-ci en particulier, une figure exemplaire de combattant ? Comment l’intéressé a-t-il vécu ce subit vedettariat ? Qui a écrit et entretenu la légende de Guynemer qui s’est rapidement mêlée voire substituée à la réalité ?

Et alors que Guynemer qui fut si célèbre jusque dans les années 60 est aujourd’hui si largement oublié, une question semble s’inscrire en filigrane tout au long de ce documentaire : comment les mentalités ont-elles tant évolué en un siècle pour que la conception de l’héroïsme incarnée par Guynemer nous paraisse si lointaine, presque difficile à comprendre ?

Avec :

- Jean-Marc Binot, auteur de « Georges Guynemer « , Fayard, 2017

- Frédéric Lafarge, capitaine de la réserve citoyenne de l’Armée de l’air, ancien délégué au patrimoine historique de la Base Aérienne 102 Dijon-Longvic

- Eric Mahieu, historien, auteur d’une thèse sur « le personnel de l’aviation militaire française pendant la Grande Guerre » (sous la direction de Jean-Marc Olivier à l’Université de Toulouse II)

- Laurent Rabier, responsable de la collection d’aéronefs du Musée de l’air et de l’espace du Bourget

L'équipe

Emmanuel Laurentin
Emmanuel Laurentin
Emmanuel Laurentin
Production
Aurélie Marsset
Collaboration
Séverine Liatard
Production déléguée
Victor Macé de Lépinay
Production déléguée
Francesca Fossati
Francesca Fossati
Francesca Fossati
Collaboration
Anaïs Kien
Anaïs Kien
Anaïs Kien
Production déléguée