France Culture
France Culture
Publicité
En savoir plus
dans la partie ottomane de Sarajevo
dans la partie ottomane de Sarajevo

dans la partie ottomane de Sarajevo © RF / C. Roux

Une histoire longue de Sarajevo L'histoire de Sarajevo ne se limite pas à celle de l'attentat de 1914 contre l'archiduc François-Ferdinand et à la guerre de 1992-1995. Pour ce deuxième volet de notre série sur cette ville et plus largement la Bosnie-Herzégovine, nous nous promenons dans la ville ottomane et austro-hongroise. Car Sarajevo, fondée au débouché de la rivière Miljacka, entourée de montagnes, est apparue très vite aux sultans ottomans qui venaient de conquérir Constantinople comme un pôle marchand exceptionnel. Située aux confins de l'empire ottoman, elle récupéra très vite, sous la houlette de Gazi Husrev-Bey, le statut de "seher", de grande ville. Riche au XVIème siècle de plus de 20 000 habitants, elle connaît alors son siècle d'or. Détruite en 1697 par les troupes d'Eugène de Savoie, la capitale de ce sandjak est transférée à Travnik. Sarajevo entre alors dans une relative obscurité. Conquise en 1878 par l'Autriche-Hongrie, elle se modernise à grande vitesse. Tramway, électrification, construction de grands bâtiments : l'Empire veut faire de cette ville excentrée la vitrine de son nouveau pouvoir. Notre promenade du jour passe donc par le plus ancien marché et la plus ancienne mosquée de Sarajevo, construits dans les années 1530 ; la plus ancienne synagogue, fondée par des Juifs sépharades chassés d'Espagne et édifiée en 1580 ; et par la Bibliothèque Nationale, bâtie par les austro-hongrois. Avec Leijla Bustalic , professeur d'histoire de l'art à Zagreb ; Fahd Kasumovic , historien spécialiste de l'empire ottoman à la Faculté de Sarajevo ; et Kemal Muftic , ancien ambassadeur.

Publicité
Références

L'équipe

Emmanuel Laurentin
Emmanuel Laurentin