Publicité
En savoir plus

Début d’une nouvelle semaine de la Fabrique de l’Histoire consacrée à l’histoire du train.

Demain notre documentaire, signé Catherine de Coppet et Anne Fleury nous rappellera qu’à la Libération la SNCF, société nationale, souhaitait mettre en œuvre quelques-uns des principes de la nouvelle France en train de naître. Parmi eux , celui de la formation permanente des cheminots qu’une école va former pour qu’ils parviennent aux postes de maîtrise.

Publicité

Mercredi, nous nous demanderons de quoi les gares du XIX et du début du XX eme ont été les vitrines , en nous promenant dans la gare de Porto, vitrine de l’histoire portugaise, et de la gare de Lyon, vitrine de la modernité technique.

Jeudi nous expliquerons le rôle qu’ont joué les chemins de fer dans l’aménagement des territoires au XIX eme siècle en particulier.

le train dans "la Fièvre d'Urbicande"
le train dans "la Fièvre d'Urbicande"

Et aujourd’hui, j’ai le plaisir de recevoir l’auteur de bande dessinée François Schuiten. Il a longtemps fréquenté, avec son complice Benoit Peeters, un monde créé de toutes pièces fortement influencé par cette modernité technique du XIXème siècle et créé des architectures imaginaires étonnantes.

On sait moins son intérêt pour le train qu’il a mis en scène récemment dans une bande dessinée qu’il a écrite et dessinée. La douce publiée chez Casterman met à l’honneur une locomotive à vapeur destinée à la casse la douze, qui exista dans la Belgique d’avant la Seconde guerre mondiale.

Mais il est aussi le scénographe du grand musée des chemins de fer belges qui doit ouvrir en 2014 près de Bruxelles.

Il déploiera pour nous son imaginaire du train et nous présentera, à 9 heures 30, son invité à lui avec lequel nous poursuivrons la discussion sur cette histoire du train.

Références

L'équipe

Emmanuel Laurentin
Emmanuel Laurentin
Françoise Camar
Réalisation
Aurélie Marsset
Collaboration
Renaud Dalmar
Réalisation
Perrine Kervran
Perrine Kervran
Perrine Kervran
Production déléguée
Séverine Liatard
Production déléguée
Séverine Cassar
Réalisation
Maryvonne Abolivier
Collaboration
Anne Fleury
Réalisation
Anaïs Kien
Production déléguée