Vue d'Athènes et le Lycabette (Grèce) - Photographie attribuée à Athanasiou Konstantinos (1845-1898)
Vue d'Athènes et le Lycabette (Grèce) - Photographie attribuée à Athanasiou Konstantinos (1845-1898) ©AFP -  ©DDF/Leemage
Vue d'Athènes et le Lycabette (Grèce) - Photographie attribuée à Athanasiou Konstantinos (1845-1898) ©AFP - ©DDF/Leemage
Vue d'Athènes et le Lycabette (Grèce) - Photographie attribuée à Athanasiou Konstantinos (1845-1898) ©AFP - ©DDF/Leemage
Publicité

Une émission consacrée à l'Etat-nation et la ville-capitale "néoclassique"

Avec
  • Dimitri Skopelitis historien à l'Université de Genève
  • Yannis Tsiomis Directeur d'études à l'EHESS (Centre de recherches historiques). Architecte, urbaniste.

Dans ce troisième volet de notre série consacrée à la réinvention de la Grèce classique, nous nous intéressons au regard des hommes des Lumières, mais aussi des saint-simoniens, sur la Grèce, alors qu'elle se détache de l'empire ottoman.

Voltaire mais aussi Chateaubriand ou Byron bien sûr, rêvent de ressusciter " la patrie des Miltiade, des Léonidas, des Alexandre, des Sophocle et des Platon".

Publicité

La Grèce devenue indépendante se voit mise sous tutelle des puissances européennes que sont la france, la Grande-Bretagne et la Russie, qui la dotent d'un roi étranger au pays, Othon de Bavière.

La nouvelle nation grecque est alors un lieu d'expérimentation urbanistique, architectural et administratif pour un grand nombre de modernisateurs européens qui s'y précipitent.

Une émission co-animée par Yorgos Archimandritis

Lecture : Daniel Koenigsberg

"Regardez mes frères!" La Liberté de notre patrie dépend aujourd'hui de notre courage. Que personne n'ait peur devant tant d'ennemis ; ceux-ci sont nombreux mais ils sont lâches [...] Les barbares seront effrayés en voyant les Grecs se jetant sur eux. Allons-y donc ! La gloire de cette entreprise n'est pas quotidienne, mais n'arrive que rarement ; ne perdons pas cet honneur , immortalisons nos noms, et créons un [grand] nom à notre patrie. Moi j'ai le devoir de me sacrifier pour elle, et vous qui êtes mes compatriotes, ne pouvez penser différemment de moi." La Résurrection du genos.

L'équipe