Jean Jaurès, en 1904, par Nadar. - Domaine Public
Jean Jaurès, en 1904, par Nadar. - Domaine Public
Jean Jaurès, en 1904, par Nadar. - Domaine Public
Publicité
Résumé

De Castres à Carmaux, Jaurès à la rencontre du socialisme Un documentaire de Séverine Liatard et Séverine Cassar.

En savoir plus

Né à Castres, en 1859, Jean Jaurès appartient à la petite bourgeoisie républicaine. Sa famille très respectueuse de l’État connaît ainsi nombre d’officiers. C’est d’ailleurs grâce à l’un de ses oncles militaires que Jean, et Louis, son frère, deviennent boursiers au collège public de Castres qu’ils gagnent à pied chaque matin du domaine de la Fédial, situé à quelques kilomètres de la ville. C’est l’école qui va assurer l’ascension sociale et intellectuelle de Jean Jaurès. L’élève remporte de nombreux prix d’excellence et va être désigné pour discourir devant le préfet du Tarn venu faire une visite impromptue. Dans sa harangue, le jeune lycéen fait l’éloge de la loi et de la discipline. Exploit qui s’ajoute à son parfait maniement du latin. Il sera le candidat pour une nouvelle bourse destinée à préparer le concours le plus prestigieux de France, celui le l’ENS. Ses camarades de promo se nomment Charles Salomon, Henri Bergson ou Paul Desjardins. Durant ces intenses années d’études à Paris, Jaurès en profite pour aller entendre Gambetta à l’Assemblée nationale.

Statue de Jean Jaurès à Castres
Statue de Jean Jaurès à Castres
© Radio France - Séverine Liatard

Nommé professeur de lycée en 1881 à Albi, il obtient aussi des charges de cours en philosophie à l’université de Toulouse. Malgré sa passion de la philosophie, il se laisse gagner par la politique tarnaise dont il comprend vite les subtilités. Alors que le candidat républicain local meurt subitement, Jaurès est finalement désigné pour lui succéder. Il mène une campagne électorale intense et est élu dès le premier tour aux législatives de 1885. Le plus jeune député de France est un républicain social : il discourt sur la nécessité de s’occuper des pauvres et rêve de justice sociale. Tout en renforçant son ancrage régional, il commence à devenir populaire dans certains milieux ouvriers, auprès de syndicalistes. Il défend aussi les enfants du peule et leur droit à l’éducation. C’est cependant, la grande grève des mineurs de Carmaux survenue en août 1892 qui achève de le convaincre de la nécessité d’une action ouvertement socialiste. Jaurès devient rapidement un incontournable acteur et penseur du socialisme.

Publicité
Statue de Jean Jaurès à Carmaux
Statue de Jean Jaurès à Carmaux
© Radio France - Séverine Liatard

BIBLIOGRAPHIE :

Jaurès, enfant de Castres. Actes du colloque 23-24 octobre 2009 - Centre national et Muséee Jean-Jaurès

Cette semaine est en partenariat avec la Fondation Jean Jaurès

Références

L'équipe

Emmanuel Laurentin
Emmanuel Laurentin
Françoise Camar
Réalisation
Aurélie Marsset
Collaboration
Renaud Dalmar
Réalisation
Perrine Kervran
Perrine Kervran
Perrine Kervran
Production déléguée
Séverine Liatard
Production déléguée
Séverine Cassar
Réalisation
Maryvonne Abolivier
Collaboration
Anne Fleury
Réalisation
Anaïs Kien
Production déléguée