Daniel Kenigsberg interprète Jean de Gascogne sur le parvis de la cathédrale de Laon, en
Daniel Kenigsberg interprète Jean de Gascogne sur le parvis de la cathédrale de Laon, en ©Radio France - Perrine Kervran
Daniel Kenigsberg interprète Jean de Gascogne sur le parvis de la cathédrale de Laon, en ©Radio France - Perrine Kervran
Daniel Kenigsberg interprète Jean de Gascogne sur le parvis de la cathédrale de Laon, en ©Radio France - Perrine Kervran
Publicité

On le surnommait le Rat. C’est ce crieur de rue, employé de la ville de Laon pendant 60 ans au XVe siècle, dont l'historien Nicolas Offenstadt a retrouvé la trace dans les archives départementales de l'Aisne. L'occasion d’imaginer ce que pouvait être le paysage sonore de la ville médiévale...

Avec
  • Nicolas Offenstadt historien, maître de conférences à l'Université Paris I Panthéon-Sorbonne
  • Julien Briand chargé de cours à l’université Paris 1 Panthéon Sorbonne
  • Vincent Milliot professeur d'histoire moderne à l'Université Paris 8 et chercheur à l'IDHES (Institutions et Dynamiques Historiques de l'Economie et de la Société) UMR CNRS 8533

Tout est parti d’une question purement historique : comment fait-on la paix au Moyen Age ? Et puis de fil en aiguille on s’est surtout demandé comment on fait savoir la paix au Moyen âge : aux acteurs, aux combattants et aux simples habitants…Et au bout de la chaine administrative, après les rois, seigneurs, l’église, les prévôts, les sergents, les messagers, tout au bout est apparu le crieur public. Celui qui soit à cheval, soit juché sur une pierre, en chausses, poulaines et manches crevées, souffle dans une trompe et commence en disant « Oyé Oyé », à dérouler un parchemin.

la cathédrale de Laon
la cathédrale de Laon
© Radio France

C’est ce crieur que Nicolas Offenstadt a traqué dans les archives départementales à Laon, et c’est Jean de Gascogne qu’il a trouvé, employé de la ville pendant 60 ans. Un crieur qui s’occupait aussi d’installer le marché, qui a commencé comme guetteur, suivi quelques délégations municipales auprès de la cour, a éteint des incendies, habitait dans une porte de la ville et qui était plus ou moins devenu la voix de Laon.

Publicité

Mais Jean de Gascogne c’est aussi l’occasion de se pencher sur cette figure du crieur et d’imaginer ce que pouvait être le paysage sonore de la ville médiévale.

Et la radio c’est l’occasion de donner à entendre sur le parvis de la cathédrale, la voix d’un crieur comme si vous y étiez.

Avec Daniel Kenigsberg dans le rôle du crieur.

Et avec Nicolas Offenstatdt, Julien Briand, Vincent Milliot et Christine Bellanger.

Un documentaire de Perrine Kervran réalisé par Séverine Cassar

L'équipe

Emmanuel Laurentin
Emmanuel Laurentin
Emmanuel Laurentin
Production
Françoise Camar
Réalisation
Aurélie Marsset
Collaboration
Renaud Dalmar
Réalisation
Perrine Kervran
Perrine Kervran
Perrine Kervran
Production déléguée
Séverine Liatard
Production déléguée
Séverine Cassar
Réalisation
Véronique Samouiloff
Réalisation
Maryvonne Abolivier
Collaboration
Anne Fleury
Réalisation
Anaïs Kien
Anaïs Kien
Anaïs Kien
Production déléguée