Gabriele D'Annunzio s'adressant à la foule sur la place de Fiume (Rijeka, Italie), 20 septembre 1919 (Photo by  ©Getty - Mondadori Portfolio
Gabriele D'Annunzio s'adressant à la foule sur la place de Fiume (Rijeka, Italie), 20 septembre 1919 (Photo by ©Getty - Mondadori Portfolio
Gabriele D'Annunzio s'adressant à la foule sur la place de Fiume (Rijeka, Italie), 20 septembre 1919 (Photo by ©Getty - Mondadori Portfolio
Publicité
Résumé

A la suite du Traité de Versailles et de la paix de 1919, l'Italie a récupéré le Trentin et Trieste, mais malgré l'ampleur de ses protestations, d'autres territoires convoités n'ont pas été obtenus. Fiume, en Dalmatie, symbolise cette frustration devant une « victoire mutilée ».

avec :

Olivier Tosseri, Fabrice Jesné (historien, directeur d'études à l'Ecole française de Rome).

En savoir plus

Fiume, petit port prospère sur l’Adriatique, représentait pour la Hongrie ce que Trieste symbolisait pour l’Autriche dans l'empire des Habsbourg : son principal débouché sur la mer. A la fin de la Première Guerre mondiale, Fiume devient objet de convoitise et de discorde entre le tout nouveau royaume des Serbes, Croates et Slovènes et l’Italie. A la suite de la « victoire mutilée » imposée par le Traité de Versailles, le poète Gabriele D'Annunzio, à la tête d'un groupe de nationalistes italiens, s’en empare sans coup férir le 12 septembre 1919.

Emmanuel Laurentin s'entretient avec Fabrice Jesné, directeur des études à l'Institut français de Rome et Olivier Tosseri, journaliste et essayiste.

Publicité
59 min
Références

L'équipe

Emmanuel Laurentin
Emmanuel Laurentin
Céline Leclère
Collaboration
Aurélie Marsset
Collaboration
Renaud Dalmar
Réalisation
Thomas Dutter
Réalisation
Séverine Liatard
Production déléguée
Séverine Cassar
Réalisation
Victor Macé de Lépinay
Production déléguée
Anne Fleury
Réalisation
Anaïs Kien
Anaïs Kien
Anaïs Kien
Production déléguée