Croquis préliminaire sur papier de Twitter (alors intitulé « stat.us »).
Croquis préliminaire sur papier de Twitter (alors intitulé « stat.us »). - Jack Dorsey
Croquis préliminaire sur papier de Twitter (alors intitulé « stat.us »). - Jack Dorsey
Croquis préliminaire sur papier de Twitter (alors intitulé « stat.us »). - Jack Dorsey
Publicité

Quatrième et dernier temps de notre semaine consacrée à la Fabrique de l'information, ce matin le débat historiographique.

Avec
  • Evelyne Cohen professeur d'histoire et d'anthropologie culturelles à l'ENSSIB de l'université de Lyon
  • Marion Brétéché Maître de conférences en histoire moderne à l'Université d'Orléans
  • Anne-Claude Ambroise-Rendu historienne, professeure d'histoire contemporaine à l'Université de Versailles Saint-Quentin-en-Yvelines

Dans son dernier numéro_, Le temps des médias_ s’interroge sur la notion de « fake news » à travers l’histoire. Comment circulent l’information et ses dérives, qualifiés de « fausses nouvelles », mensonges, post-vérités, rumeurs, canulars ….  du XVIe siècle à nos jours. Pour quelles raisons et par quels canaux ? Quels sont les dispositifs employés ? Comment vérifier l’information ?

En s'interrogeant autant sur les critères de véracité des faits dans une encyclopédie en ligne comme Wikipedia que sur la propagation sur Twitter des rumeurs liées à l'attentat de Nice, ce numéro aborde de multiples aspects de la méfiance dans l'information. Mais aussi de la construction délibérée de nouvelles invérifiées et invérifiables. 

Publicité

Une émission co-animée par Séverine Liatard

La revue Le temps des Médias

L'équipe