Auschwitz-Birkenau ©AFP - JAN WOITAS / DPA-ZENTRALBILD / DPA
Auschwitz-Birkenau ©AFP - JAN WOITAS / DPA-ZENTRALBILD / DPA
Auschwitz-Birkenau ©AFP - JAN WOITAS / DPA-ZENTRALBILD / DPA
Publicité
Résumé

Pour terminer notre semaine, comme chaque vendredi, rendez-vous avec l'actualité en histoire, aujourd'hui la mémoire avec un livre et une revue

avec :

Jurgenson Luba (Professeur de littérature russe à l'Université Paris IV-Sorbonne. Son champ de recherche est celui de la littérature des camps), Sandrine Lefranc (Politiste et sociologue, chargée de recherche au CNRS, spécialiste des rapports entre mémoire et politique dans les démocraties occidentales), Sarah Gensburger (sociologue et historienne (CNRS / Institut de Sciences sociales du Politique)), Annette Becker (Historienne, professeur émérite des universités à l'université de Paris-Ouest Nanterre La Défense).

En savoir plus

Ce matin nous parlons de politiques de mémoire et de "dark tourism" avec quatre historiennes.

Oublier le passé, c'est condamner à le répéter. Cette idée a inspiré le développement des politiques de mémoire. Mais ces politiques n'ont pas rempli leurs objectifs. Sarah Gensbuger et Sandrine Lefranc

Publicité

Cette semaine un livre important est sorti aux Presses universitaires de Sciences-Po, un livre qui essaye d'analyser les politiques de mémoire et leur efficacité. Quel est le point de départ de ces politiques? A quoi servent -elles ? Sont -elles vraiment utiles?

En deuxième partie d'émission nous donnerons la parole aux historiennes qui ont coordonné le dernier numéro de la revue "Mémoires en jeu" qui consacre un dossier au "dark tourism", terme qui désigne le tourisme vers des lieux où ont été commis des massacres, des crimes de masse ou des génocides.

La revue Mémoires en jeu

La chronique de Catherine de Coppet: "La Fabrique de l'autre" le mot : Gay

Alors que le film de Robin Campillo, « 120 battements par minute », vient d'être choisi pour représenter la France aux Oscars, cette chronique revient sur l'histoire du mot « gay », qui remonte au début du 20e siècle. De catégorie différenciante à l'intérieur même de la communauté homosexuelle, le terme a progressivement servi à désigner l'ensemble de cette communauté. Un mouvement accéléré à la fin des années 1960, à la faveur des émeutes de Stonewall en 1969 aux Etats-Unis. Dans la mémoire collective, bien au-delà des frontières américaines, cet événement signe le passage d'une communauté à un mouvement politique et social, dont « gay » devient l'emblème.

Et, pour finir, comme tous les vendredis, un nouvel article de presse tiré du site "Retronews" de la BNF. Aujourd'hui, la première abolition de l'esclavage vue par "Le père Duchesne".

Références

L'équipe

Emmanuel Laurentin
Emmanuel Laurentin
Aurélie Marsset
Collaboration
Séverine Liatard
Production déléguée
Victor Macé de Lépinay
Production déléguée
Francesca Fossati
Collaboration
Anaïs Kien
Production déléguée