Fresque murale en hommage au résistant Jean Moulin, Saint-Andiol (Bouches-du-Rhône)
Fresque murale en hommage au résistant Jean Moulin, Saint-Andiol (Bouches-du-Rhône)
Fresque murale en hommage au résistant Jean Moulin, Saint-Andiol (Bouches-du-Rhône) ©Getty - Arterra/Universal Images Group
Fresque murale en hommage au résistant Jean Moulin, Saint-Andiol (Bouches-du-Rhône) ©Getty - Arterra/Universal Images Group
Fresque murale en hommage au résistant Jean Moulin, Saint-Andiol (Bouches-du-Rhône) ©Getty - Arterra/Universal Images Group
Publicité
Résumé

Un débat historiographique co-animé par Emmanuel Laurentin et Anaïs Kien avec les historiens Olivier Wievorka, Emmanuel Chevet et Cécile Vast.

avec :

Cécile Vast (Membre du Centre d'histoire et de recherches sur la Résistance.), Emmanuel Chevet (Chercheur à l’Institut d’Histoire Contemporaine à l’Université de Bourgogne.), Olivier Wieviorka (Historien, professeur à l'École normale supérieure de Cachan).

En savoir plus

La « résistance mouvement » selon le terme de François Marcot englobe ceux qui de près ou de loin ont contesté le régime, y compris au sein de la sphère intime. On peut par conséquent s’interroger sur les limites de cette résistance mouvement. 

Suis-je un résistant si j‘écris dans mon journal intime que je suis opposé au régime de Vichy ? Suis-je un résistant si j'héberge chez moi une personne recherchée ou persécutée pour une nuit ?

Publicité

Olivier Wievorka : On a une vision qui est de plus en plus extensive de la Résistance, qui couvre énormément de pratiques et d’attitudes et qui pour moi, ressortit en fait à une logique idéologique qui serait celle de ne pas désespérer du peuple français, puisque selon cette acception large, chacun à sa manière, a combattu soit l’occupant, soit le régime de Vichy.

Emmanuel Laurentin : Vous reprenez l’histoire glorieuse telle qu’elle a été racontée immédiatement après la Seconde guerre mondiale...

Olivier Wievorka : L’idée de "résistance mouvement" équivaut un peu à revenir à l’idée tant gaulliste que communiste d’un peuple français uni dans la Résistance et massivement engagé dans ce mouvement. Or pour moi, on ne saurait confondre le registre de la complicité et celui de l’action, l’apport limité d’une aide ponctuelle et le déploiement dans la durée de l’engagement, la volonté de minimiser les risques et l’acceptation du sacrifice le plus haut.

Références

L'équipe

Emmanuel Laurentin
Emmanuel Laurentin
Françoise Camar
Réalisation
Aurélie Marsset
Collaboration
Renaud Dalmar
Réalisation
Perrine Kervran
Perrine Kervran
Perrine Kervran
Production déléguée
Séverine Liatard
Production déléguée
Séverine Cassar
Réalisation
Maryvonne Abolivier
Collaboration
Anne Fleury
Réalisation
Anaïs Kien
Production déléguée