Publicité
Résumé

Villerupt se situe au nord de la Meurthe-et-Moselle à quelques kilomètres des frontières luxembourgeoises, allemandes et belges. Durant la première moitié du XXème siècle, de nombreux paysans venus de l’Ombrie et des Marches s’installent dans cette région pour travailler dans les mines.

En savoir plus

Une émigration au miroir des écrans - Le festival du cinéma italien de Villerupt Un documentaire de Séverine Liatard et Séverine Cassar

 Affiche de la 4ème édition du Festival du Film Italien de Villerupt réalisée par Cabu en 1979
Affiche de la 4ème édition du Festival du Film Italien de Villerupt réalisée par Cabu en 1979
© Radio France

L’identité de cette petite ville se construit entre l’histoire de l’immigration italienne et celle du mouvement ouvrier avec son industrie sidérurgique extrêmement florissante jusque dans les années 1960, puis son démantèlement avec la disparition des hauts-fourneaux la décennie suivante.

Publicité

L’aventure commence en 1976. Une jeune équipe passionnée de cinéma liée à la MJC de la ville réalise quelques courts et longs métrages et organise des week-ends de ciné-club. Cette année-là, pour financer de futurs projets cinématographiques, ces cinéphiles pour la plupart enfants d’ouvriers d’origine italienne décident d’organiser un vrai festival en s’improvisant programmateurs. Le cinéma italien vit ses dernières heures de gloire mais reste encore au sommet. Lors de cette première édition, des films de Bernardo Bertolucci, Ettore Scola, Dino Risi, Elio Petri, Luchino Visconti ou Sergio Corbucci sont projetés dans la salle des fêtes de la mairie aménagée pour l’occasion. Le festival rencontre auprès de la population un succès inattendu. Villerupt devient en l’espace de trois jours, la capitale du cinéma italien en France et va le rester régulièrement depuis. Parallèlement à cette initiative, la jeune équipe entreprend de tourner un nouveau long métrage entre fiction et documentaire. Réalisé par ces enfants d’immigrés de la troisième génération, L’anniversaire de Thomas est un hommage rendu à la famille, à la figure de l’immigré italien, son travail, ses engagements et ses activités culturelles. Ainsi s’opère une forme de réconciliation entre le passé et le présent, entre deux cultures, entre plusieurs générations.

Avec les témoignages de Daniel Brachetti, Antoine Compagnone, Philippe Maillet, Jean-Paul Menichetti, Bernard Reiss, Oreste Sacchelli, Jean-Louis Sonzogni et René Tosello

Discographie :

  • BO du film « Enquête sur un citoyen au- dessus de tout soupçon » . Ennio Morricone« Svolta definitiva » E. Morricone
  • BO du film « Time for suspens » « Il gatto a nove code » E. Morricone
  • “Viva la papa col pomodoro” Rita Pavone
  • -“Uccellacci e uccellini” E. Morricone“Solo tu” Matia Bazar
  • BO du film “ l’anniversaire de Thomas” composée par Patrice Parachini (3 extraits)

-“Fensh vallée” Bernard Lavilliers

  • “ We no speak americano” Renato Carosone / remix Studio Allstars ( extrait de la BO de “ La grande bellezza”

Filmographie :

  • “ Mimi métallo blesse dans son honneur” (Lina Wertmuller )
  • « Pain et chocolat » (Franco Brusati)
  • « 1900 » Bernardo Bertolucci
  • « Pasqualino » (Lina Wertmuller)
Références

L'équipe

Emmanuel Laurentin
Emmanuel Laurentin
Françoise Camar
Réalisation
Aurélie Marsset
Collaboration
Renaud Dalmar
Réalisation
Séverine Liatard
Production déléguée
Séverine Cassar
Réalisation
Victor Macé de Lépinay
Production déléguée
Maryvonne Abolivier
Collaboration
Anne Fleury
Réalisation
Anaïs Kien
Production déléguée