Photo datée de 1958, à Médéa, pendant la guerre d'Algérie, du délégué général du gouvernement pour l'Algérie, Paul Delouvrier, discutant avec un ancien combattant algérien lors de la tournée qu'il fit dans tout le pays
Photo datée de 1958, à Médéa, pendant la guerre d'Algérie, du délégué général du gouvernement pour l'Algérie, Paul Delouvrier, discutant avec un ancien combattant algérien lors de la tournée qu'il fit dans tout le pays
Photo datée de 1958, à Médéa, pendant la guerre d'Algérie, du délégué général du gouvernement pour l'Algérie, Paul Delouvrier, discutant avec un ancien combattant algérien lors de la tournée qu'il fit dans tout le pays  ©AFP - AFP
Photo datée de 1958, à Médéa, pendant la guerre d'Algérie, du délégué général du gouvernement pour l'Algérie, Paul Delouvrier, discutant avec un ancien combattant algérien lors de la tournée qu'il fit dans tout le pays ©AFP - AFP
Photo datée de 1958, à Médéa, pendant la guerre d'Algérie, du délégué général du gouvernement pour l'Algérie, Paul Delouvrier, discutant avec un ancien combattant algérien lors de la tournée qu'il fit dans tout le pays ©AFP - AFP
Publicité
Résumé

Cette semaine nous parlerons de la guerre d'Algérie et plus précisément de l'année 1958. Nous commençons ce matin avec la question du réformisme colonial.

avec :

Quentin Gasteuil (Doctorant à l'Université de Paris 1 Sorbonne, sa thèse porte sur Socialistes français et travaillistes britanniques face aux questions coloniales et impériales durant l'entre deux-guerre (1918-1940): une étude comparée), Sylvie Thénault (Historienne, directrice de recherche CNRS au Centre d'histoire sociale du XXe siècle, spécialiste de la colonisation en Algérie et de la guerre d’indépendance algérienne).

En savoir plus

Premier temps d'une série d'émissions consacrée à l'année 1958 en Algérie.

Aujourd'hui en compagnie de deux historiens nous parlerons du réformisme colonial des origines jusqu'au plan de Constantine. L'année 1958 est en effet marquée par le retour au pouvoir du Général De Gaulle et par l'annonce, en octobre, d'un plan de cinq ans pour le développement économique et social en Algérie. 

Publicité

Ce plan s'inscrit dans la lignée d'autres plans de réforme remontant pour certains aux années 1920. 

Nous évoquerons également, avec Sylvie Thénault, les derniers développements de ce que l'historien Pierre Vidal-Naquet avait appelé, dans un ouvrage paru en 1958, "l'Affaire Audin", du nom de de ce jeune mathématicien disparu après avoir été enlevé par les militaires en 1957. Les députés Sébastien Jumel et Cédric Villani ont tenu une conférence de presse la semaine dernière l'un pour demander la reconnaissance de la responsabilité de l'Etat dans cette disparition et l'autre de "mettre tout en œuvre pour satisfaire le devoir de vérité et de justice".

Une émission co-animée par Séverine Liatard

Références

L'équipe

Emmanuel Laurentin
Emmanuel Laurentin
Aurélie Marsset
Collaboration
Renaud Dalmar
Réalisation
Thomas Dutter
Réalisation
Séverine Liatard
Production déléguée
Séverine Cassar
Réalisation
Victor Macé de Lépinay
Production déléguée
Francesca Fossati
Collaboration
Anne Fleury
Réalisation
Anaïs Kien
Production déléguée