Loin de la légende, que disent les sources ? : épisode 4/4 du podcast Cléopâtre, une vie, une légende

Elizabeth Taylor est Cléopâtre dans le film éponyme de Joseph L. Mankiewicz en 1963
Elizabeth Taylor est Cléopâtre dans le film éponyme de Joseph L. Mankiewicz en 1963 ©Getty - Keystone Features
Elizabeth Taylor est Cléopâtre dans le film éponyme de Joseph L. Mankiewicz en 1963 ©Getty - Keystone Features
Elizabeth Taylor est Cléopâtre dans le film éponyme de Joseph L. Mankiewicz en 1963 ©Getty - Keystone Features
Publicité

Les sources archéologiques, épigraphiques et numismatiques nous permettent-elles de mieux connaître l’action politique de Cléopâtre ? Au-delà des railleries dont elle a été la cible de la part des historiens romains, que peut-on dire de son règne politique qui court de 51 à 30 av. J.-C.?

Avec
  • Christian-Georges Schwentzel Historien, professeur d'histoire ancienne à l'Université de Lorraine
  • Pascale Ballet égyptologue, professeur d’histoire de l’art et d’archéologie de l'Antiquité à l’Université de Poitiers
  • Pascal Vernus Directeur d'études à l'Ecole pratique des hautes études

Comment les sources archéologiques, épigraphiques, numismatiques nous permettent-elles de comprendre l’action politique de Cléopâtre ? Emmanuel Laurentin et Perrine Kervran s’entretiennent avec les archéologues Pascale Ballet, Christian-Georges Schwentzel et Pascal Vernus.

Pascal Vernus : Quand on parle des « grands hommes » de l’Egypte ancienne - dont Cléopâtre fait partie – il y a un fossé entre l’intérêt qu’ils suscitent et la maigreur des renseignements dont on dispose à leur sujet. En dehors de l’époque ptolémaïque, on peut citer Akhenaton ou Kheops dont les noms sont universellement connus alors que ce que l’on sait sur eux tient sur quelques pages. Et très souvent, les documents qui nous sont parvenus ont été faits pour subsister, ils donnent donc une vue figée, hiératique de la réalité. C’est un peu comme si on cherchait à reconstituer l’histoire de la République française grâce aux seuls frontons des mairies sur lesquels est gravé Liberté, Egalité, Fraternité. On n’a pas hélas l’équivalent des Mémoires de Saint Simon pour décrire le règne de Cléopâtre !

Publicité

Centre d’études alexandrines 

L'équipe