Siège de l'Unesco, 7 Place de Fontenoy à Paris
Siège de l'Unesco, 7 Place de Fontenoy à Paris ©AFP - MANUEL COHEN / MCOHEN
Siège de l'Unesco, 7 Place de Fontenoy à Paris ©AFP - MANUEL COHEN / MCOHEN
Siège de l'Unesco, 7 Place de Fontenoy à Paris ©AFP - MANUEL COHEN / MCOHEN
Publicité

Ce documentaire évoque le parcours de Marcel Breuer, à ses débuts, à l'âge de 23 ans quand il bouleverse radicalement la conception du mobilier, puis en 1953 avec la construction de la Maison de l’UNESCO et enfin l’édification de l’ambassade d’Australie à Paris en 1975.

Un documentaire de Séverine Liatard et Véronique Samouiloff

Marcel Breuer a 23 ans quand il bouleverse radicalement la conception du mobilier. Il crée successivement des meubles en bois, en tubes métalliques, en aluminium, en contreplaqué qui inaugurent la naissance du meuble industriel reproductible.

Publicité

On ne peut pas reformuler les Dix commandements toutes les demi-heures. Les choses fondamentales restent les mêmes: on ne peut les changer avec la mode." Marcel Breuer. 1973.

À Londres où il s’exile en 1935, il poursuit ses recherches sur les espaces urbains. Il construit de nombreuses maisons individuelles aux Etats-Unis dans l’agence qu’il fonde avec son maître, Walter Gropius, à New-York. Il conçoit également des logements collectifs, un centre d’art à Bronxville puis s’engage dans la réalisation de la plus grande abbaye bénédictine du monde, Saint-John dans le Minnesota, avec son université et sa bibliothèque.

Siège de l'Unesco
Siège de l'Unesco
- Séverine Liatard

C’est durant cette année 1953 que Marcel Breuer entame une carrière d’architecte en France avec la construction de la Maison de l’UNESCO au coeur de Paris puis le centre d’étude et de recherche IBM à la Gaude. Il est sollicité également pour concevoir ex-nihilo une station de ski pour 7000 lits à Flaine dans le massif du Mont-Blanc. Quelques années plus tard, il participe à l’aventure des grands ensembles avec la ZUP Sainte-Croix à Bayonne, répond à une commande de maison individuelle en Normandie, et collabore enfin à l’édification de l’ambassade d’Australie dans le quinzième arrondissement de la capitale.

Avec Dominique Amouroux (historien de l’architecture du XXème siècle) ; Stéphane Boudin-Lestienne (chercheur en histoire de l’art et en architecture ; commissaire d’expositions à la Villa Noailles) ; Bénédicte Chaljub (architecte et historienne de l’architecture) et Richard Loehr (collaborateur de marcel Breuer à partir de 1974 et architecte d’opération sur le projet de l’ambassade d’Australie)

L'équipe

Emmanuel Laurentin
Emmanuel Laurentin
Emmanuel Laurentin
Production
Françoise Camar
Réalisation
Aurélie Marsset
Collaboration
Renaud Dalmar
Réalisation
Séverine Liatard
Production déléguée
Séverine Cassar
Réalisation
Véronique Samouiloff
Réalisation
Victor Macé de Lépinay
Production déléguée
Francesca Fossati
Francesca Fossati
Francesca Fossati
Collaboration
Anne Fleury
Réalisation
Anaïs Kien
Anaïs Kien
Anaïs Kien
Production déléguée