Madeleine Rebérioux, 2000. Michelle Perrot, 2009.
Madeleine Rebérioux, 2000. Michelle Perrot, 2009.
Madeleine Rebérioux, 2000. Michelle Perrot, 2009. ©AFP - JOEL ROBINE / AFP/AFP PHOTO MIGUEL MEDINA
Madeleine Rebérioux, 2000. Michelle Perrot, 2009. ©AFP - JOEL ROBINE / AFP/AFP PHOTO MIGUEL MEDINA
Madeleine Rebérioux, 2000. Michelle Perrot, 2009. ©AFP - JOEL ROBINE / AFP/AFP PHOTO MIGUEL MEDINA
Publicité
Résumé

Aujourd'hui, une émission consacrée à l'actualité des parutions à l'occasion de la sortie de la revue "Critique" consacrée à Michelle Perrot et du livre "Madeleine Rebérioux, pour que vive l'histoire".

avec :

Gilles Candar (Historien. Président de la Société d'études jaurésiennes.), André Burguière (Directeur d'études émerite à l'Ehess.), Christine Bard (Professeure à l'université d'Angers, spécialiste de l’histoire des femmes et du genre.).

En savoir plus

Retour sur l’itinéraire d’historienne de Michelle Perrot, assistante d’Ernest Labrousse à la Sorbonne, Michelle Perrot consacre sa thèse aux vies ouvrières, leur rébellion, leur déviance et leur entrée dans la grève. Elle travaille avec Michel Foucault sur la prison et s’engage dans l’histoire des femmes en pionnière. Elle a contribué à former des générations d’historiens et d’historiennes et poursuit ses recherches sur l’analyse de vie et l’intime.

Hommage à Madeleine Rebérioux (1920-2005), historienne et intellectuelle engagée dans son temps, grande spécialiste de Jean Jaurès, du mouvement socialiste et du syndicalisme.

Publicité

On peut commencer par le commencement. Pourquoi le socialisme, pourquoi Jaurès, pourquoi l'affaire Dreyfus encadrent-ils ce volume ? Pourquoi pas le syndicalisme, l'anarchisme, le communisme, ou cette réalité sociale inconnue, la classe ouvrière ? Au tournant des années 1950-1960, nous cherchions comment décrypter ces façons de changer le monde. A l'avant-scène il y avait des hommes et des femmes, jeunes, confiants, différents, atteints, meurtris, soucieux aussi de délimiter des territoires où leurs préoccupations, leur quête de vérité pourraient se déployer à l'aise. A l'arrière-plan des bruits de thèse. Jean Maitron avait soutenu la sienne, sur le mouvement anarchiste en 1950 : pour maintes raisons - l'antériorité n'était pas la seule, et de loin- il fut notre mentor." Madeleine Rebérioux, Parcours engagés dans la France contemporaine, 1999.

Une émission co-animée par Séverine Liatard

Références

L'équipe

Emmanuel Laurentin
Emmanuel Laurentin
Françoise Camar
Réalisation
Aurélie Marsset
Collaboration
Renaud Dalmar
Réalisation
Séverine Liatard
Production déléguée
Séverine Cassar
Réalisation
Victor Macé de Lépinay
Production déléguée
Francesca Fossati
Collaboration
Anne Fleury
Réalisation
Anaïs Kien
Production déléguée