Talebot le Bossu, Cour des miracles de Paris, caricature du XVIIe siècle (Bibliothèque Des Arts Decoratifs, Paris)  ©Getty - Dominique Kalifa, auteur d'un Atlas du crime à Paris (Parigramme) nous entraîne
Talebot le Bossu, Cour des miracles de Paris, caricature du XVIIe siècle (Bibliothèque Des Arts Decoratifs, Paris) ©Getty - Dominique Kalifa, auteur d'un Atlas du crime à Paris (Parigramme) nous entraîne
Talebot le Bossu, Cour des miracles de Paris, caricature du XVIIe siècle (Bibliothèque Des Arts Decoratifs, Paris) ©Getty - Dominique Kalifa, auteur d'un Atlas du crime à Paris (Parigramme) nous entraîne
Publicité
Résumé

Dominique Kalifa, auteur d'un Atlas du crime à Paris (Parigramme) nous entraîne dans le quartier Montorgueil en compagnie d'Anaïs Kien.

avec :

Dominique Kalifa (Historien, professeur d'histoire contemporaine à l'Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne), Alain Carou (Conservateur à la Bibliothèque nationale de France).

En savoir plus

Première partie : Balade dans les imaginaires littéraires et cinématographiques du crime

Victor Hugo fixe l'imaginaire de la Cour des Miracles dans son roman Notre Dame de Paris publié en 1831 alors que ces zones de misère sociale, de marginalité et de criminalité ont disparu tout en restant très actives dans l'imaginaire urbain. Qu'étaient véritablement ces cours de miracles dans la France de l'époque moderne et comment expliquer la persistance de ces lieux de perdition dans nos imaginaires ? Dominique Kalifa, auteur d'un Atlas du crime à Paris (Parigramme) nous entraîne dans le quartier Montorgueil en compagnie d'Anaïs Kien.

Seconde partie : La belle époque du crime au cinéma

Emmanuel Laurentin s'entretient avec Alain Carou, conservateur à la Bibliothèque nationale de France (département de l’Audiovisuel), historien du cinéma et commissaire de l'exposition "Premiers crimes" consacrée aux premiers crimes représentés au cinéma (Galerie des bibliothèques de la Ville de Paris, du 17 avril au 2 août 2015)

Publicité

Alain Carou : En 1914, le film criminel va connaître une extraordinaire « belle époque » : le public français se presse dans les salles pour voir Fantômas, Zigomar, Les Mystères de New York, Les Vampires.

Les aventures de Zigomar, 1910
Les aventures de Zigomar, 1910
© Getty - Apic
Références

L'équipe

Emmanuel Laurentin
Emmanuel Laurentin
Françoise Camar
Réalisation
Aurélie Marsset
Collaboration
Renaud Dalmar
Réalisation
Séverine Liatard
Production déléguée
Séverine Cassar
Réalisation
Victor Macé de Lépinay
Production déléguée
Maryvonne Abolivier
Collaboration
Anne Fleury
Réalisation
Anaïs Kien
Production déléguée