Publicité
En savoir plus

L'éthologie et les neurosciences nous ont habitué depuis peu à considérer le comportement des bêtes avec mansuétude. En observant les animaux nous avons mieux compris notre place dans le monde. L'âne Balthazar dans le film de Robert Bresson, et Koko, le gorille qui parle, dans celui de Barbert Schroeder sont un peu devenus nos compagnons de solitude. Leur regard insondable interroge notre espèce. Autant de signes, de ce cousinage d'entre nous et les bêtes, dont parlait déjà Montaigne, et que la science contemporaine a remis à l'honneur. Les bêtes nous interpellent, mais elles ne lèvent pas les yeux au ciel. Ou alors, quand elles agonisent. Il n'est que l'homme pour se mesurer à l'infini, il n'est que l'homme pour partir à la rencontre d'autres espèces vivantes et vouloir communiquer avec des extraterrestres. Au Siècle des Lumières, les musiciens et les astronomes ont consolidé le paralléle entre architecture musicale et cosmique. Bach et Mozart ont voulu percer les intentions de la Nature. Fontenelle (1657-1757) s'est réjoui de l'idée de mondes innombrables. L'astronome William Herschel (1738-1822), muni de son oculaire grossissant a repoussé les limites de notre système solaire. Aujourd'hui, l'écho des mondes multiples et peut être habités, résonne sur des radiotéléscopes. Il croise aussi parfois le chemin des sondes spatiales. Pour prévoir une rencontre du troisième type, et anticiper le dialogue avec d'autres vivants, l'homme envoie dans l'océan cosmique des mélodies et des chants sur un vidéodisque. Pour paraître devant l'inconnu, il se montre nu. Sa volonté d'établir des liens avec d'autres civilisations est intacte. Ces rêveries de science-fiction n'empêchent pas l'exobiologie, d'être une science à part entière. La recherche de la vie extraterrestre est à la croisée de plusieurs domaines. L'exobiologie est le fruit d'un mélange audacieux entre la chimie, la biologie, l'astronomie, et l'astrophysique. Vingt ans après la parution des « Enfants d'Uranie » de l'astrophysicien Evry Schatzman, il n'est pas inutile de faire à nouveau le point sur cette aventure scientifique....

Références

L'équipe

Philippe Petit
Production
Thomas Dutter
Réalisation