Sur les réseaux comme dans la rue, parler, dénoncer, briser le silence
Sur les réseaux comme dans la rue, parler, dénoncer, briser le silence ©AFP - CITIZENSIDE / Estelle Ruiz
Sur les réseaux comme dans la rue, parler, dénoncer, briser le silence ©AFP - CITIZENSIDE / Estelle Ruiz
Sur les réseaux comme dans la rue, parler, dénoncer, briser le silence ©AFP - CITIZENSIDE / Estelle Ruiz
Publicité

Dans la presse comme sur les réseaux sociaux la parole des femmes se libère pour dénoncer le harcèlement sexuel. Quel traitement médiatique de ce phénomène sans précédent ? Suite de notre première émission sur le sujet du 14 octobre.

Avec
  • Aude Lorriaux Journaliste indépendante, porte-parole du collectif Prenons la Une
  • Lenaïg Bredoux Responsable éditoriale aux questions de genre à Mediapart

Il y a deux semaines nous consacrions la Fabrique médiatique au rôle des médias face au harcèlement sexuel. L’affaire Weinstein venait d’éclater, et nous nous étions posé des questions comme est-ce que les journaux doivent traiter ces histoires comme des cas isolés ou comme un problème de société, quelle image des femmes donne-t-on à voir et à entendre dans ce genre d’affaire, les médias peuvent-ils être un lieu de parole.

Force est de constater que depuis deux semaines, la société dans son ensemble a répondu au moins à la première et à la dernière question !

Publicité

D’où notre envie ce matin de reprendre la séquence là où nous l’avions laissée, et de la prolonger.

A réécouter : la Fabrique médiatique du samedi 14 octobre "Affaires de harcèlement sexuel, que peuvent les medias ?