Des femmes portent des denrées alimentaires fournies par le PAM au Soudan du Sud dans le village de Rubkuai, le 16 février 2017.
Des femmes portent des denrées alimentaires fournies par le PAM au Soudan du Sud dans le village de Rubkuai, le 16 février 2017. ©Reuters - Siegfried Modola
Des femmes portent des denrées alimentaires fournies par le PAM au Soudan du Sud dans le village de Rubkuai, le 16 février 2017. ©Reuters - Siegfried Modola
Des femmes portent des denrées alimentaires fournies par le PAM au Soudan du Sud dans le village de Rubkuai, le 16 février 2017. ©Reuters - Siegfried Modola
Publicité

Vingt millions de personnes sont menacées en Afrique de l'Est par la faim, selon les Nations Unies. Les médias français parlent de ce nouvel épisode de famine, mais en font très rarement leur Une. Pourquoi ?

Avec

Parmi les nombreux sujets que la presse ne traite pas, ou peu, il en est un qui peut provoquer une forte indignation chez ceux à qui il reste un peu de sens commun. Pourtant l’ONU est clair : 20 millions de personnes sont menacées dans quatre pays : le Soudan du Sud, la Somalie, mais aussi le Yemen et le Nigéria... Antonio Guterres, le secrétaire général des Nations Unies, a déclaré il y a quelques semaines : "Nous sommes face à une tragédie, nous devons éviter qu’elle devienne une catastrophe". Pourquoi ne parle-t-on pas plus de cette famine dans les médias et pourquoi ce sujet ne fait-il pas la Une des journaux ?

Pour répondre à cette question, nous avons invité deux journalistes : Laurent Larcher, chef de la rubrique Afrique au journal La Croix, et Bruno Meyerfeld, correspondant du journal Le Monde en Afrique de l'Est, qui est au téléphone depuis Nairobi au Kenya.

Publicité

Pour aller plus loin : réécouter la matinale de France Culture du 28 février 2017, consacrée à cette crise humanitaire.

L'équipe