Geneviève Brisac le 12 mars 2018
Geneviève Brisac le 12 mars 2018  ©AFP - ULF ANDERSEN / AURIMAGES
Geneviève Brisac le 12 mars 2018 ©AFP - ULF ANDERSEN / AURIMAGES
Geneviève Brisac le 12 mars 2018 ©AFP - ULF ANDERSEN / AURIMAGES
Publicité

Geneviève Brisac, écrivain et éditrice, est notre invitée. Elle a fait paraître "Le chagrin d’aimer" aux éditions Grasset en février 2018.

Avec

La beauté de l'art littéraire est de faire surgir du néant des scènes, de les faire venir au monde avec la seule puissance des mots. Dès lors, peu importe ce qui est vrai ou non : ça existe." Geneviève Brisac

Dans « Le chagrin d’aimer » publié chez Grasset, Geneviève Brisac se réinvente une mère, la sienne, et lui cherche un passé. A la recherche d’un temps perdu… Pour reconstituer le puzzle de son existence, elle comble ce trou de mémoire en se raccrochant à de micro-souvenirs : « Et là, ma mère est exaspérée », « ma mère hait les bébés, ces cons » « ma mère tape à la machine », « ma mère fume »... 

Publicité

Je suis partie à la recherche de ma mère, celle avec qui j'avais vécue sans vraiment la connaître, et ce fut comme un sauvetage pour moi. C'est ce sauvetage que j'ai voulu donner à lire." Geneviève Brisac

Qu’est-ce que l’amour d’une mère ? Par quoi ça passe ? « On écrit pour comprendre ce qu’on ne comprend pas », dit-elle. Une confrontation littéraire où la romancière mélange une fois encore les temps et les genres, littéraire et masculin / féminin. 

La littérature parle de nous, de notre monde, celui d'aujourd'hui comme de demain. La servante écarlate montre comment on s'approprie le corps des femmes aujourd'hui." Geneviève Brisac

Sons diffusés: CHRISTINE ANGOT 07/09/15 - LA GRANDE TABLE
VIRGINIA WOOLF 29/04/37 - source BBC
MARGARET ATWOOD 23/10/14 - HORS-CHAMPS

Pour (ré)écouter la deuxième partie de l'émission

L'équipe